Publié dans Challenges, Chronique

Mémoire cachée

Résumé (Time 0_00_00;03)

Ce que j’en pense…

Je me suis procuré ce livre lors du dernier Saint-Maur en Poche, durant lequel j’ai eu le plaisir de pouvoir rencontrer l’auteur. Ayant déjà lu plusieurs de ses titres, cette rencontre m’a vraiment réjoui, et il était évident que je ne pouvais pas repartir sans un petit nouveau, d’autant plus que le résumé était très alléchant.

Il se trouve que j’ai eu une grosse panne de lecture cet été, je n’arrivais pas à « entrer » dans un livre, pourtant j’ai essayé tous les genres que j’avais sous la main, mais rien à faire… ce qui explique que, même s’il me faisait très envie en juin, je ne l’ai lu que ces jours-ci… :’)

Comme d’habitude avec Sebastian Fitzek, je n’ai pas été déçue du voyage ! Mais je dirais que ce livre-là a quelque chose en plus que ses précédents ouvrages. Non seulement il y a une intrigue ficelée comme un rôti prêt à passer au four, un suspense habilement manié de sorte qu’on ne sache pas grand chose avant la fin, des personnages attachants incluant un protagoniste bien énigmatique, mais l’histoire m’a surtout marquée par les thèmes abordés, et qui tournent tous autour de l’avenir de l’humanité et de notre planète : écologie, climat, surpopulation, surconsommation, famine, pauvreté, industrie de masse…. en plus d’un bon polar, c’est un livre qui fait énormément réfléchir, qui pose des questions importantes et qui amène quelques remises en question. Et mon côté scientifique n’a pas été en reste non plus avec cette menace qui pèse sur le monde… Autant vous dire qu’on sent qu’il y a eu pas mal de recherches derrière ce bouquin, et que l’auteur a dû fournir un boulot monstre ! Et le résultat est là, c’est vraiment bon ! 😉 

En  gros, pas un coup de coeur, mais vraiment pas loin, et surtout un livre qui m’a marquée par le sujet qu’il traite. J’essaye déjà de convaincre tout mon entourage de le lire, à bon entendeur 😛 

Sans titre 1

Automne-Maple-Leafs.jpg

Publié dans Chronique

Dans l’ombre

Résumé (Time 0_00_00;03).pngCe que j’en ai pensé :

Ma première déception chez amazon crossing, il fallait bien que ça arrive un jour ! XD

Pourtant un polar avec un bon pitch de base, qui me laissait présager un super moment lecture… Malheureusement, ça ne l’a pas du tout fait avec moi… A mon sens, ça a bien commencé, et puis il y a eu ces scènes de romance qui ont tout foiré…

Comprenez moi bien, je ne dénigre aucun genre, j’aime la romance, j’en lis pas mal et ça me détend, mais quand je suis dans un polar, avec une intrigue bien ficelée, que je suis dans l’ambiance, au taquet pour savoir qui est ce foutu meurtrier, et que là bim ! romance ! t’as envie de dire aux personnages « Non mais sérieux les gars, vous avez un psychopathe à vos trousses et vous pensez qu’à ça !!! » Rhaaa c’en est frustrant !

A la rigueur, je pense qu’un peu de romance, bon pourquoi pas, ce serait peut-être passé, mais là, vraiment, il y en avait beaucoup trop, et en plus c’était cliché, c’était gnian gnian, le truc qu’on voit venir à mille kilomètres, bref, ça te coupe toute ton ambiance et c’était juste pas possible pour moi.

En plus de ça (et même probablement à cause de ça !), je n’ai pas vraiment réussi à accrocher aux personnages, et la trame était au final assez facile à deviner, par conséquent, une lecture vraiment très moyenne pour moi, et que je vais rapidement oublier. Personnellement, je ne pense pas lire la suite… 

Sans titre 1.jpg

 

Publié dans Salons/Rencontres

SMeP 2017 : Préparation d’un week-end de folie !

Ça y est, il arrive, il approche à grands pas ! Je veux bien sûr parler du festival du livre Saint-Maur en Poche, qui se déroulera ce week-end, que dis-je, dans quelques jours, les 24 et 25 juin !

Comme chaque année, je compte m’y rendre, c’est un peu un incontournable pour moi, au même titre que Les Imaginales. ❤

Pour info, le salon se situera comme l’an dernier, place des Marronniers, à Saint-Maur-des-Fossés, dans le val de marne, et vous pouvez y accéder très facilement par les transports en commun (RER A, bus).

L’entrée est toujours gratuite, cependant cette année, ils ont dit avoir renforcé la sécurité et que, par conséquent, ils n’autorisaient que 2 livres par personne et par jour à l’entrée…

Vous le savez, je suis toujours honnête avec vous, c’est un peu le hic qui me fait grincer des dents, je comprends tout à fait leurs raisons, et je ne les remets pas en cause, mais j’avoue que n’avoir le droit de n’entrer que 2 livres alors qu’il y a plus de 250 auteurs, ça fout un peu la rage quand même…

Enfin, bref, passons, sinon, il y aura de quoi manger sur place, food truck et compagnie, ce qui est plutôt pas mal ! 😉

Un peu dommage qu’il n’y ait rien de prévu pour les végés, peut-être un point à améliorer l’an prochain, en attendant, tant pis, je vais emmener mon casse-dalle et me réjouir pour les autres. 🙂

Pour ce qui est de mon programme, je l’ai fait juste hier (oui, je suis une fille « dernière minute » je pense que vous l’aurez compris depuis le temps 😛 ), je pense aller voir :

  • Sandrone Dazieri, car je viens de terminer Tu tueras le père, et je l’ai trouvé tellement excellentissime, que je vais me procurer la suite, Tu tueras l’ange, sur place.

  • Les CamHug, pour leur prendre le tome 3 de W3 en poche, ainsi que Ilya Kalinine.

  • Olivier Norek, pour lui acheter Surtensions en poche, car rappelez-vous je l’avais lu en grand format, que j’avais ensuite fait gagner, vu que j’ai les 2 premiers en poche et que je suis monomaniaque, du coup il me les faut tous dans le même format 😛 

  • Claire Favan, Nicolas, Lebel, Ingrid Desjours, pour leur donner le bonjour et les embêter un peu 😉

  • Amélie Antoine, qui m’a gentiment envoyé son dernier roman, je voulais passer pour la rencontrer en personne, la remercier de vive voix, et sûrement lui prendre son livre précédent Fidèle au poste, qui m’intrigue pas mal 

  • Johana Gustawsson, peut-être, parce que je suis en pleine lecture de Block 46 et que pour l’instant, je kiffe ma lecture 😉 

  • Jean-Christophe Portes, dont j’ai entendu parler et dont je voudrais bien découvrir l’univers

  • Armelle Carbonel, puisque j’ai lu ses 2 ouvrages Criminal Loft et Majestic Murder, et que j’aurais la chance et l’honneur de la passer à la question dimanche midi sur la scène des Déblogueurs avec ma binôme de toujours Athénaïs (même si j’avoue que cette année j’ai un peu chié dans la colle niveau organisation, merci choupette de me supporter encore ❤ )

Je vous laisse la liste des auteurs présents ICI, si vous souhaitez aller la consulter. 🙂

Ainsi que la vidéo de notre tête à tête de l’an dernier, avec Nicolas Lebel et Valentin Musso :

N’hésitez pas à me dire si vous aussi vous venez, on pourrait se voir ce serait cool, et puis surtout si vous me croisez, n’hésitez pas à venir me voir, ça me ferait plus que plaisir. 😉 ❤

Voilà, je crois que j’ai tout dis, mais si jamais vous avez des questions, je me ferais un plaisir de vous répondre dans les commentaires ! 🙂 

Publié dans Book to Movie, Chronique

La fille d’avant

Résumé (Time 0_00_00;00)Ce que j’en pense…

Je tiens tout d’abord à remercier les éditions Mazarine et la plateforme NetGalley pour m’avoir permis de découvrir ce livre qui, en grande accro de thrillers psychologiques que je suis, et avec un résumé pareil, ne pouvait que me faire baver !

Nous allons suivre ici deux personnages, deux voix, deux femmes, Emma et Jane, qui vont, de façon alternée entre passé et présent, nous raconter leur histoire depuis leur emménagement dans One Folgate Street, une maison ultra-moderne et connectée, dessinée par un architecte un peu maniaque adepte du minimalisme…

Toutes les deux ont du mal à se remettre d’un drame, toutes les deux sont fragilisées, et pensent prendre un nouveau départ dans cette maison, jusqu’à ce que Jane découvre qu’Emma y est décédée 3 ans plus tôt… Suicide ? Meurtre ? Chaque personnage rencontré à sa propre théorie, mais laquelle est la bonne ? Ne comptez pas sur moi pour vous le révéler, sachez seulement que l’auteur m’a baladée tout du long comme une novice ! XD

J’ai beaucoup aimé Emma et Jane, qui sont à la fois différentes, mais aussi très similaires, de par leur physique, de par leur caractère, mais aussi de par leur parcours. A tel point que c’en est parfois un peu répétitif au début, puisque Jane marche sur les traces d’Emma, avec parfois des dialogues répétés mots pour mots… Bon, je sais, ça fait partie du jeu, et une fois qu’on a terminé le livre, on se rend compte que c’est nécessaire et que c’est bien foutu, mais n’empêche que sur le coup, ça m’a donné cette sensation de lourdeur, de tourner en rond, et du coup, c’est vrai, je l’avoue, au début je ne trouvais pas le récit des masses passionnant quoi !

Heureusement, le suspense s’installe peu à peu, le mystère ne cesse de s’épaissir, rendant la lecture terriblement addictive, et à partir de là, j’étais devenue totalement accro ! En plus de ça, l’angoisse monte crescendo, et j’étais tellement immergée dans l’histoire qu’en refermant le livre, j’ai eu l’impression de sortir d’une séance de sport intensive tant mon cœur battait fort ! XD

J’ai vu que ce livre était comparé à Gone Girl de Gillian Flynn et à La Fille du Train de Paula Hawkins, en un sens je suis plutôt d’accord, c’est un très bon thriller psychologique qui tourne autour de la mort mystérieuse d’une femme, avec des narrations alternée exclusivement féminines, c’est dans la même veine, et tout aussi addictif, et je pourrais même y rajouter Avant d’aller dormir, de SJ Watson.

Un dernier mot pour la couverture superbement réalisée, qui rend bien compte de la construction minimaliste du One Folgate Street et qui correspond 100% à l’ambiance du livre, c’est simple, épuré, et ça marche, on se laisse attirer comme des mouches autour d’un pot de miel par cet ouvrage, tout comme Emma et Jane ont été attirées par la maison. A noter également que ce livre fera l’objet d’une adaptation, avec pour réalisateur Ron Howard (la série des Da Vinci Code, Au Coeur de l’Océan…).

En résumé, j’ai frôlé le coup de cœur avec ce livre ! Frôlé, à cause du côté un peu répétitif du début m’a quand même un peu gênée, mais à part ça je n’ai vraiment rien à lui reprocher, j’ai vraiment été plongée dans cette atmosphère, cette angoisse, ce suspense, c’est un bouquin que j’ai adoré dévorer et que je vous recommande grandement, d’autant plus si vous avez aimé une des oeuvres citées plus haut. Sortie le 8 mars prochain !! Une excellente lecture ! Monsieur JP Delaney, à quand le prochain ?? ❤ 

Sans titre 1.jpg

Le Book Trailer

Publié dans Chronique

Charade

Résumé (Time 0_00_00;00)Ce que j’en pense…

Ce livre prenait la poussière dans ma PAL depuis un moment, et puis j’ai vu que ma belette Athénaïs du blog Un bouquin dans la tasse voulait le lire, alors je lui ai proposé une lecture commune. 🙂

Et je m’en veux vraiment de ne pas avoir sorti cette petite pépite plus tôt de mes étagères !

Même si, au début, la lecture a débuté un peu difficilement parce qu’il y avait un petit quelque chose dans le style de l’auteur qui me gênait, je m’y suis très vite habituée, au point que lâcher le bouquin pour attendre ma comparse était juste une pure torture !

Je vous jure, c’est addictif à un point inimaginable, et pourtant certaines scènes sont vraiment abjectes, c’est glauque, c’est malsain… le meurtrier, laissez-moi vous le dire, est un vrai psychopathe ! Mais j’ai adoré, et j’en redemande !!! XD (faut pas chercher…)

Le seul petit bémol, c’est qu’avec Athénaïs, on avait toutes les deux trouvé assez facilement l’identité du fameux tueur à la charade. Mais bon, au final, ça n’a rien gâché à notre plaisir, donc ce n’est pas terriblement grave… d’autant plus qu’il nous restait le suspense lié à la charade justement, et ça, perso, j’étais très loiiiin de trouver !

En bref, une très belle découverte, une intrigue bien foutue, une ambiance dégueu à souhait, un tueur énigmatique et complètement taré, des personnages très attachants, un vrai puzzle à reconstituer…. c’est 400 pages de bonheur, foncez !!! 

P.S. : et moi je suis toute heureuse parce que je viens de voir qu’il y aura une suite : Cyanure !

Charade.jpg

Publié dans Chronique

Captifs

Résumé (Time 0_00_00;00)Ce que j’en pense…

Honoré outre-Manche par la très prestigieuse médaille Carnegie, Captifs a été l’objet, à la suite de cette récompense, d’une virulente polémique. On lui a notamment reproché sa violence et son absolu nihilisme. « Monumental », déclarait dans le même temps le Times. « Tout le monde devrait lire ce roman. »

C’est ce petit paragraphe sur la 4ème de couverture qui m’a donné méga envie de découvrir ce titre paru chez Super8 Editions, que je remercie au passage pour l’envoi de ce roman. En effet, cette histoire avait l’air tellement noire, angoissante, dérangeante…

J’ai été vraiment déçue, parce que j’en attendais tellement et que, personnellement, j’ai trouvé ce récit fade.

Déjà, je pensais, au vu de la couverture (que je trouve très belle, soit dit en passant), que les personnages allaient se retrouver dans un espèce de labyrinthe, où ils auraient des épreuves mortelles à affronter pour tenter de trouver la sortie, un truc un peu dans le genre du film Cube quoi… Eh non ! Il faut dire que si j’avais regardé le titre anglais « The Bunker Diary », j’aurais déjà un peu plus su à quoi m’attendre…

Le suspense est présent, mais surtout parce qu’on veut savoir QUI les a kidnappés et enfermés, POURQUOI, et si/COMMENT ils vont sortir de là. C’était vraiment ce que j’attendais, et qui me faisait tourner les pages. Parce que l’intrigue en elle-même ne m’a pas spécialement tenue en haleine, je n’ai pas trouvé ça prenant, que pour moi les personnages, bien que différents et variés, n’ont pas été hyper intéressants ou attachants, donc sans cette curiosité de découvrir les réponses à ces questions, je pense que je n’aurais trouvé aucun intérêt à terminer ce livre.

Sauf qu’arrivé à la fin, on ne les a pas, justement, les réponses à ces questions ! Du coup, j’étais vraiment frustrée, je me suis dit « Tout ça pour ça ! », j’ai vraiment eu l’impression que le roman était incomplet, qu’il en manquait un bout, que la vraie fin était ailleurs… J’ai cherché un flashcode, un indice, n’importe quoi, en me disant qu’il y avait peut-être une suite à  découvrir sur internet, mais très vite j’ai dû me rendre à l’évidence : Qui, Pourquoi et Comment resteront des mystères !

Le seul point positif pour moi a été le style d’écriture de l’auteur, qui rend le récit vraiment fluide et rapide à lire, c’est assez agréable. Heureusement, en un sens, parce que je pense que si j’avais dû me faire violence pour le terminer, et arriver sur cette fin là, j’aurais surement fait voler le livre dans la pièce. XD

En bref, j’en attendais vraiment plus ! J’aurais peut-être pu l’apprécier si je ne m’en était pas fait une fausse idée dès le départ, mais quand même. Bonne idée de départ, contenu mal exploité, à mon sens en tout cas.

Perso, je ne recommande pas, mais j’ai vu aussi que pas mal d’autres personnes avaient adoré, donc je vous laisse aller lire d’autres chroniques et décider par vous même si vous voulez tenter l’expérience ou pas. 😉 

sans-titre-1

Publié dans Challenges, Chronique

Treize

Résumé (Time 0_00_00;00)Ce que j’en pense…

Tout d’abord, je tiens à remercier les éditions Super 8 pour cet envoi. C’est vrai que ça faisait un moment que je lorgnais dessus dans leur catalogue, et quel plaisir de le découvrir dans ma boîte aux lettres ! Vous n’imaginez pas, j’étais comme une petite folle 😛 Aussi j’ai direct sauté dessus et je l’ai lu assez rapidement, même si j’avoue avoir été un peu longue à en écrire la chronique… Mais bon, comme je l’ai déjà expliqué sur les divers réseaux sociaux, la fin de l’année a été un peu difficile pour moi, j’ai eu de quoi m’occuper on va dire, ce qui explique un peu mon absence.

Bref, revenons à nos moutons ! J’ai A-DO-RÉ ce livre !

Premier bon point, il allie plusieurs de mes genres préférés, une touche de policier, de fantastique et d’anticipation, sachant que je suis une grande adepte de policier/thriller et de SFFF, déjà, ça partait mieux que bien !

Le pitch de base me faisait un peu penser à la série Pushing Daisies, que j’aime beaucoup aussi, mais c’est au final complètement différent.

Le récit, bien que futuriste et complexe, n’en reste pas moins réaliste et bien exploité, avec pas mal de scènes d’action, même si l’histoire met un peu de temps à se mettre en place, on ne s’ennuie pas une seconde. Il y a à la fois un mystère lié à une affaire de meurtre et un mystère lié à ce qu’il se passe de l’autre côté, c’est vraiment passionnant.

L’écriture est vraiment agréable et fluide, on tourne les pages sans même s’en apercevoir et on lit 500 pages en ayant l’impression de n’en avoir lu que 50. 🙂 

Quant aux personnages, ils sont tous attachants, approfondis et intéressants, et j’ai adoré le duo Jonah-Annabel !

Pour ce qui est du titre, je me posais pas mal de questions sur le pourquoi du comment, et même pendant ma lecture je ne cessais de me demander « mais pourquoi Treize ? », eeeet… je vous laisse découvrir ça par vous même, il vous faudra tourner pas mal de pages, ça se mérite ! Mais vous ne le regretterez pas. 😉 

Petite déception, en arrivant à la fin, je me suis rendue compte qu’il ne s’agissait que d’un tome 1… Mais où est la suite ?!!! XD

En bref, je n’ai pas réussi à lâcher ce livre avant la fin tellement je voulais savoir le fin mot de l’histoire. Je recommande ! 😉

sans-titre-1

d2_orig.png
Cette lecture s’inscrit dans le challenge Littérature de l’Imaginaire

L’Auteur en parle