Publié dans Challenges, Chronique

Noir dehors

Résumé (Time 0_00_00;04)

Ce que j’en pense…

Je remercie d’abord les éditions J’ai Lu pour m’avoir permis de découvrir ce livre.

En effet, c’est le premier que je lis de cette auteure donc j’y allais en totale découverte. 😉

J’ai beaucoup aimé le fait que Valérie Tong Cuong fasse se rencontrer des personnages qui ne se seraient pas rencontrés dans un autre contexte, qui viennent de milieux différents, qui en ont bien bavé chacun à leur façon. Je me suis d’ailleurs beaucoup attachée à ces personnages, qui ont réussi à me toucher par certains de leurs aspects, même si j’ai été un peu dérangée quand même par l’attitude de Naomi, que j’ai trouvée peu crédible au vu de son passé… J’ai particulièrement aimé le fait qu’ils soient plus complexes que ce qu’on pourrait croire de prime abord, et le message qui s’en dégage, à savoir ne pas juger les gens sur leur apparence ou leur métier, qu’il y a toujours quelque chose derrière la surface, et que les gens ont pleins de facettes différentes, il ne faut pas s’arrêter sur une seule.

Quoiqu’il en soit, c’est un roman certes très court, mais fort en ressenti, puisque cette panne de courant va engendrer des situations qui vont faire un peu cogiter nos personnages et les faire remettre leur vie en question.

Seul petit hic, on n’apprend jamais pourquoi Simon est persuadé que Naomi est quelqu’un d’autre tout au long de l’histoire, et j’aurais bien aimé en savoir un peu plus sur ce point…

En bref, une lecture plutôt bonne, agréable, super bien écrite, mais dont l’histoire ne restera pas dans ma mémoire. A lire si vous êtes fan de contemporain, de Valérie Tong Cuong, ou si vous voulez faire une jolie découverte. 🙂 

Sans titre 1

Publié dans Chronique

Le Premier Miracle

Résumé (Time 0_00_00;00).png

Ce que j’en pense…

Tout d’abord, je remercie chaudement Marie et les éditions J’ai Lu pour l’envoi de ce roman, que je souhaitais découvrir depuis sa sortie en grand format.

Je n’ai pas été déçue puisque je l’ai dévoré ! C’est typiquement le genre de lecture que j’aime, dans le genre « scientifique-historique-ésotérique » à la Dan Brown, avec un excellent cocktail d’action, de mystère, sans oublier l’éternelle touche d’humour de l’auteur.

L’histoire est captivante, le rythme est soutenu et marqué par les rebondissements, et j’ai particulièrement aimé les échanges entre Karen et Benjamin, surtout leurs réparties cinglantes et bourrées d’humour.

J’ai particulièrement aimé la période de l’histoire évoquée, et cette version en est très crédible, on y croirait presque ! Gilles Legardinier a mis les chats de côté un moment, il a pris un risque en voulant écrire autre chose et, à mon sens, c’est une réussite. Amateurs du Da Vinci Code, vous pouvez foncer ! 🙂 

Sans titre 1.jpg

Publié dans Salons/Rencontres

SMeP 2017 : Préparation d’un week-end de folie !

Ça y est, il arrive, il approche à grands pas ! Je veux bien sûr parler du festival du livre Saint-Maur en Poche, qui se déroulera ce week-end, que dis-je, dans quelques jours, les 24 et 25 juin !

Comme chaque année, je compte m’y rendre, c’est un peu un incontournable pour moi, au même titre que Les Imaginales. ❤

Pour info, le salon se situera comme l’an dernier, place des Marronniers, à Saint-Maur-des-Fossés, dans le val de marne, et vous pouvez y accéder très facilement par les transports en commun (RER A, bus).

L’entrée est toujours gratuite, cependant cette année, ils ont dit avoir renforcé la sécurité et que, par conséquent, ils n’autorisaient que 2 livres par personne et par jour à l’entrée…

Vous le savez, je suis toujours honnête avec vous, c’est un peu le hic qui me fait grincer des dents, je comprends tout à fait leurs raisons, et je ne les remets pas en cause, mais j’avoue que n’avoir le droit de n’entrer que 2 livres alors qu’il y a plus de 250 auteurs, ça fout un peu la rage quand même…

Enfin, bref, passons, sinon, il y aura de quoi manger sur place, food truck et compagnie, ce qui est plutôt pas mal ! 😉

Un peu dommage qu’il n’y ait rien de prévu pour les végés, peut-être un point à améliorer l’an prochain, en attendant, tant pis, je vais emmener mon casse-dalle et me réjouir pour les autres. 🙂

Pour ce qui est de mon programme, je l’ai fait juste hier (oui, je suis une fille « dernière minute » je pense que vous l’aurez compris depuis le temps 😛 ), je pense aller voir :

  • Sandrone Dazieri, car je viens de terminer Tu tueras le père, et je l’ai trouvé tellement excellentissime, que je vais me procurer la suite, Tu tueras l’ange, sur place.

  • Les CamHug, pour leur prendre le tome 3 de W3 en poche, ainsi que Ilya Kalinine.

  • Olivier Norek, pour lui acheter Surtensions en poche, car rappelez-vous je l’avais lu en grand format, que j’avais ensuite fait gagner, vu que j’ai les 2 premiers en poche et que je suis monomaniaque, du coup il me les faut tous dans le même format 😛 

  • Claire Favan, Nicolas, Lebel, Ingrid Desjours, pour leur donner le bonjour et les embêter un peu 😉

  • Amélie Antoine, qui m’a gentiment envoyé son dernier roman, je voulais passer pour la rencontrer en personne, la remercier de vive voix, et sûrement lui prendre son livre précédent Fidèle au poste, qui m’intrigue pas mal 

  • Johana Gustawsson, peut-être, parce que je suis en pleine lecture de Block 46 et que pour l’instant, je kiffe ma lecture 😉 

  • Jean-Christophe Portes, dont j’ai entendu parler et dont je voudrais bien découvrir l’univers

  • Armelle Carbonel, puisque j’ai lu ses 2 ouvrages Criminal Loft et Majestic Murder, et que j’aurais la chance et l’honneur de la passer à la question dimanche midi sur la scène des Déblogueurs avec ma binôme de toujours Athénaïs (même si j’avoue que cette année j’ai un peu chié dans la colle niveau organisation, merci choupette de me supporter encore ❤ )

Je vous laisse la liste des auteurs présents ICI, si vous souhaitez aller la consulter. 🙂

Ainsi que la vidéo de notre tête à tête de l’an dernier, avec Nicolas Lebel et Valentin Musso :

N’hésitez pas à me dire si vous aussi vous venez, on pourrait se voir ce serait cool, et puis surtout si vous me croisez, n’hésitez pas à venir me voir, ça me ferait plus que plaisir. 😉 ❤

Voilà, je crois que j’ai tout dis, mais si jamais vous avez des questions, je me ferais un plaisir de vous répondre dans les commentaires ! 🙂 

Publié dans Chronique

L’homme idéal existe. Il est québécois.

Résumé (Time 0_00_00;00)

Ce que j’en pense…

Je remercie chaleureusement les éditions J’ai Lu pour m’avoir permis de découvrir ce roman de leur collection Feel Good, roman dont j’avais déjà entendu parler lors de sa sortie grand format et qui me faisait de l’œil depuis un moment chez France Loisirs.

Bon déjà, premier point, j’adore ce qu’ils ont fait avec la couverture ! J’avoue que je ne suis pas impartiale puisque j’adore ces couleurs (je suis une fétichiste du rose et j’assume 😛 ), mais je trouve ça très flashy, très punchy, très accrocheur, et très sympa ! Et l’idée de la tête de caribou, c’est sûr que c’est un peu cliché, mais ça représente tellement bien le contenu du livre, avec cette touche d’humour. Bref, la couverture me plait ! 😀

Passons au contenu maintenant : Oui, ce roman est drôle !

Mais un peu moins que je ne le pensais… S’il m’a quand même fait sourire à de nombreuses reprises, je suis forcée d’admettre que ce n’est pas non plus à s’en taper les fesses par terre… Et, le truc, c’est qu’en soit, je n’ai pas spécialement de problème avec ça, sourire c’est bien aussi, ça détend, mais là où j’ai été déçue je pense, c’est que j’en attendais PLUS

Alors, oui, c’est vrai, c’est bourré de situations cocasses, et d’expressions québécoises auxquelles on ne comprend pas forcément grand chose, et bon, ça donne lieu à des situations embarrassantes, et j’ai trouvé ça rigolo cinq minutes, mais à un moment je me suis trouvée en train de me dire que tout ça était un peu trop exagéré, un peu trop « forcé », à me demander si vraiment les québécois utilisaient TOUTES ces expressions dans la vie courante, parce que là pour moi ça ressemblait plus à un dictionnaire français-québécois qu’autre chose…

Sans parler de l’histoire que j’ai trouvée assez plate, parce que toute la romance est basée sur ces situations embarrassantes justement… des 2-3 p’tites choses que j’ai trouvées pas trop crédibles (genre : une femme prend l’avion pour aller dans un pays qu’elle ne connaît pas, dans une maison perdue au milieu de pétaouchnok, retrouver un homme qu’elle a côtoyé seulement une soirée et dont elle ne sait quasiment rien… Excusez-moi mais ça ressemble beaucoup à un début de thriller ça XD elle n’est pas très méfiante la dame, ou c’est moi qui le suis trop à force de lire des thrillers justement XD )… et ben du coup, ça l’a fait moyen avec moi 😦  

En conclusion, c’est un livre que j’ai trouvé sympathique mais sans plus, qui m’a fait sourire, qui m’a détendue, que je suis extrêmement reconnaissante d’avoir pu lire, mais qui pour moi ne sera pas inoubliable. Mais c’est aussi un livre que j’ai lu hyper rapidement, qui a beaucoup de bons avis, ceux-là même qui m’avaient donné grave envie, donc je pense que c’est à vous de vous faire le vôtre. 😉 

Sans titre 1.jpg

Publié dans Chronique, Coup de coeur

Une Seconde Chance

Résumé (Time 0_00_00;00)

Ce que j’en pense…

Tout d’abord, je tiens à remercier chaleureusement les éditions J’ai Lu pour m’avoir permis de découvrir ce roman de leur collection Feel Good.

Alors déjà, l’aspect visuel de ce bouquin, j’adore ! coloré et punchy, et rien qu’en le regardant, je trouve qu’on sent déjà le côté feel good. En plus il y a des petits rabats au niveau de la couverture, et j’avoue que c’est quelque chose qui me plait assez.

Alors voilà, je me retrouve avec ce petit bonbon entre les pattes, dont le résumé m’intrigue, mais en même temps j’ai un peu peur que ce soit du déjà-vu, bon allez, je me lance, on verra bien…

Et c’est vrai que c’est une histoire qui m’a peu surprise, mais en fait ce n’est pas très grave car l’écriture est d’une telle qualité, et le roman tellement addictif, que je l’ai dévoré en quelques heures ! Et je ne vous dit pas dans quel état il m’a laissée !

J’en suis ressortie complètement chamboulée, avec les larmes qui me montaient aux yeux et ce nœud dans le bide… Oui, même si le pitch est un peu réchauffé, il y a une telle émotion qui se dégage de ce livre que ça en fait un récit unique.

J’ai beaucoup aimé le personnage principal, Rachel, qui est crédible et pas gnan-gnan-guimauve (et ÇA c’est archi cool !), et toute sa petite bande d’amis, mais je suis quand même un peu déçue que certains de ces amis justement, ne soient pas plus présents et plus développés parce que c’est vrai qu’à part leurs noms, on ne sait pas grand chose sur eux. Même si je reconnais que ça n’aurait pas forcément été utile à l’histoire, en fait. 😛 

Bref, une histoire tendre, magnifique et émouvante, qui parle d’amour et d’amitié, et qui donne à l’héroïne une chance de pouvoir tout recommencer. Un livre que je vous conseille de tout coeur ! ❤

Sans titre 1

Publié dans Chronique

Chasseuse de vampires, tome 1 : Le sang des anges

Résumé :

« Je suis Elena Deveraux et j’ai beau être la meilleure chasseuse de vampires du moment, je ne suis pas sure d’être à la hauteur de mon prochain job. Mon employeur étant le terrifiant Raphael, Archange à la beauté redoutable, je n’ai aucun droit à l’erreur… même si c’est mission impossible. Cette fois, ce n’est pas un simple vampire rebelle que j’ai à chasser. C’est un Archange déchu. Quand les Archanges jouent, les mortels cassent. »

Mon avis :

Chasseuse de Vampires, c’est une saga que j’ai découverte à la librairie L’Antre Monde. J’ai tout de suite été attirée par la couverture et par le résumé qui parlait de vampires et d’anges, car il faut savoir que j’ai un petit faible pour les histoires qui mettent en scène des anges. Tout ça pour dire qu’il ne m’aura pas fallu longtemps pour me lancer dans le tome 1 !

Dans ce premier tome, donc, nous faisons connaissance avec Elena, qui travaille pour la Guilde, un organisme qui traque les vampires en fuite. Cependant, si on pourrait s’attendre à un remake de la célèbre série télévisée « Buffy contre les vampires », il n’en est rien ! Ici, les vampires sont d’anciens humains avides d’éternité, transformés par les Archanges, et qui doivent les servir pendant un siècle avant d’être libres. Or, certains vampires se passeraient bien d’honorer cette partie du pacte qu’ils ont passé avec les Archanges. Et c’est là qu’interviennent les chasseurs, qui neutralisent les vampires grâce à des armes comportant des puces électroniques et les ramènent bien gentiment à leur maître.

Elena, la meilleure chasseuse de la Guilde, possède le don de sentir les vampires, et c’est justement à cause de ses compétences de chasseuse-née qu’elle va se faire engager par l’Archange Raphael pour attraper Uram, un Archange assoiffé de sang qui sème la terreur en ville. Une telle chasse est loin d’être facile, et Elena va devoir découvrir le monde des anges et leurs pouvoirs, tels que le Glamour ou le Calme, pour mener à bien sa mission.

Bon alors, première chose, nous avons une fois encore affaire à une héroïne qui se prénomme Elena (même si on apprend par la suite que son véritable prénom est Elieanora), tout comme dans Journal d’un Vampire ou Femmes de l’Autremonde, etc. Je n’ai rien contre ce prénom, mais c’est à croire que toutes les héroïnes de bit-lit se prénomment ainsi ! Tout ça ne me semble pas très original et un peu redondant.

Je n’ai pas trop apprécié la première partie de ce livre, trop centrée sur la relation entre Elena et Raphael. La mission d’Elena reste constamment en arrière-plan, et les personnages secondaires, Dmitri, Sara, et surtout Ransom, y sont très peu développés, au profit de ce jeu du chat et de la sourir auquel se prêtent les protagonistes.

D’ailleurs, j’ai trouvé vraiment dommage que les personnages aient un vocabulaire si vulgaire, notamment Raphael, qui est quand même un Archange et est décrit comme la beauté incarnée… je trouve que l’auteur aurait pu lui donner un langage un peu plus subtil car là ça contredit un peu le concept selon moi…

De plus, on es propulsé dans l’histoire sans vraiment tout comprendre, et même si tout nous est expliqué petit à petit, j’ai vraiment eu l’impression de prendre l’histoire en cours de route. Idem pour le passé d’Elena, on comprend assez vite qu’elle a un passé trouble, et bien que l’auteur nous donne des bribes d’informations à ce sujet au fil de l’histoire, cela reste tout de même assez confus et certains points ne sont pas éclaircis. Je m’interroge encore sur ce souvenir qui semble perturber Elena tout au long du roman…

Je n’ai commencé à apprécier ce livre qu’à partir de la seconde moitié, qui est plus centrée sur la chasse d’Uram, il y a beaucoup plus d’action, on découvre (enfin !) les autres personnages tandis que les personnages principaux gagnent un peu en profondeur, bref cette partie là m’a plu, je l’ai dévorée !

Pour résumer, ce n’est pas un coup de cœur, néanmoins je l’ai terminé avec un ressenti quand même plutôt positif, ça reste une lecture agréable, et je pense que je me laisserai tenter par le tome 2.

Sans titre 1