Publié dans Challenges, Chronique

Izana : La voleuse de visages [#PLIB2018]

🌸🏯🎭 Résumé 🎭🏯🌸

Dans le monde d’Izana, il y a le dedans et le dehors. Le dehors, c’est tout ce qui s’étend au-delà des murs de la maison : le soleil, les arbres, les autres… tout ce qu’elle n’a jamais vu autrement que dans ses livres ou à travers les carreaux. Car depuis sa naissance, elle vit recluse, bien à l’abri entre quatre murs. Un jour, poussée par la curiosité, la jeune fille décide de braver l’interdit et de s’aventurer à l’extérieur. Bien mal lui en prend – elle comprend que son visage est si effroyable qu’il ne peut être montré au grand jour.

Car si d’ordinaire, la laideur n’est pas un crime, il règne dans le village une terrible superstition. Autrefois se seraient affrontées une sorcière d’une grande laideur et une prêtresse d’une grande beauté : la première, victorieuse, aurait volé son apparence à la seconde. Depuis lors, toute petite fille laide née une certaine année est tuée sur-le-champ, sous peine de porter malheur aux habitants.Cette légende est même le thème d’une pièce de théâtre qui se joue chaque été. Izana y découvre pour la première fois, dans le rôle de la prêtresse, sa propre cousine. Née la même année qu’elle, Namino a été épargnée grâce à sa beauté extraordinaire…

🌸🏯🎭 Mon avis 🎭🏯🌸

Bon les amis, il serait quand même temps que je me mette à jour sur mes chroniques hein ! 😅

Je profite donc de ma séance de kiné (même s’il râle parce que je suis sur mon téléphone 😆) pour vous parler de cette chouette lecture que j’ai effectuée dans le cadre du Prix Littéraire de l’Imaginaire Booktubers App, pendant le weekend marathon lecture qui a eu lieu du 16 au 19 février (étant donné qu’il faisait partie des présélectionnés et qu’il traînait dans ma PAL, c’était nickel !).

Ça a été une assez bonne lecture, que j’ai aimée de façon générale, déjà parce que l’histoire se passe dans un petit village au Japon ⛩, et que c’est un pays que j’aimerais énormément visiter (c’était prévu pour ce printemps mais entre ma perte d’emploi et les séances de kiné pour ma main playmobil, on a dû repousser…), et qu’on peut y retrouver un mélange des traditions et coutumes locales, mais aussi des vieilles légendes et croyances, pas toujours fondées mais qui ont la peau dure, et qui se trouvent être au centre de ce récit.

Une jolie surprise également parce que l’histoire est différente de l’idée que je m’en était faite en lisant le résumé, et puis je n’avais pas fait le lien tout de suite mais l’autrice est aussi celle du manga Kasane, et ce roman (qui est donc son premier) constitue en réalité un préquel aux mangas.

Par contre, si j’ai apprécié ma lecture et que j’ai passé un très bon moment, les personnages ne m’ont pas tant marquée que ça et je ne me suis pas vraiment attachée à eux, et l’histoire ne m’a pas non plus laissé un souvenir impérissable, ce qui fait qu’à mon avis je l’aurais bien vite oubliée… 😅

Quoiqu’il en soit, j’ai quand même bien envie de tester les mangas, pour retrouver cette histoire dans sa suite et dans un format différent. 😚

couv36723126.jpg
Autrice : Daruma Matsuura

Edition : Lumen

Publication : 18 mai 2017

Pages : 312

Prix : 15€

#ISBN:9782371020931

facebook_banner

Publié dans Challenges, Chronique

Covenant #1 [#PLIB2018]

🌸 Résumé 👹

Sur une île au large de la Caroline du Nord vivent les hematoï, des individus au sang pur et aux pouvoirs divins capables de maîtriser les quatre éléments. Ceux dont la lignée a connu un métissage sont contraints de choisir leur destin : intégrer le corps des Sentinelles du Covenant pour chasser les démons, leurs ennemis originels, ou être réduits à la servitude. De retour depuis peu au Covenant pour des raisons qui lui appartiennent, Alexandria n’a pas le choix : fille d’une hématoï et d’un simple mortel, elle se doit de réussir l’examen lui permettant de devenir Sentinelle. L’institution applique une discipline de fer, et les relations entre sang-pur et sang-mêlé sont formellement interdites, sous peine d’exclusion, ou pire. Une règle qui pourrait être simple si Aiden, un sang-pur aux yeux couleur d’orage qu’Alex convoite depuis toujours, n’avait pas été désigné comme son entraîneur personnel…

🌸 Mon avis 👹

Bon, on est entre nous hein, on ne va pas se mentir, J’ADORE les livres de Jennifer L. Armentrout ! 😍 Et si vous voulez rire un coup, dites-vous que j’ai cette série en VO qui patiente dans ma PAL depuis bien trop longtemps, et qu’il aura fallu la sortie en VF pour que je me bouge à me mettre dedans. 😅 Oui, c’est contradictoire, je sais. 😂 Enfin bref, toujours est-il que quand j’ai vu que ce premier tome faisait partie des sélectionnés pour le Prix Littéraire de l’Imaginaire de Booktubers App (ou PLIB) pour lequel je suis membre du jury, c’était juste OBLIGÉ que je me le sorte !

Comme d’habitude, j’ai beaucoup aimé, en particulier cet univers nimbé de mythologie grecque ! Avec malgré tout une petite préférence pour la saga Lux, mais quand même. 😚 L’écriture est toujours aussi fluide et addictive, on ne peut pas lâcher le livre avant la fin, du bon JLA quoi !

Par contre, j’ai eu un peu de mal avec Alex, le personnage principal du roman… Je ne sais pas, elle m’énervait constamment, pourtant j’aime bien les héroïnes tête brûlée, mais là des fois j’ai trouvé que ses réactions étaient à la limite de l’égoïsme et de l’inconscience, j’avais l’impression qu’elle ne réfléchissait pas et qu’elle se fichait complètement des conséquences, et elle avait beau donner des justifications à ses actes, ça ne m’a pas plus convaincue que ça… Après, je suis sure que sa grande impulsivité plaira à beaucoup, mais perso c’est juste le genre de protagoniste qui m’agace… 😅

Mis à part ça, j’ai beaucoup aimé les autres personnages, Aiden bien sûr, mais surtout Seth, qui m’intrigue vraiment et que j’ai hâte de retrouver dans la suite (la VF arrive en avril il me semble 😉).

En bref, un excellent premier tome, qui ne remplacera certes pas Lux dans mon coeur 💜, mais que j’ai tout de même adoré et que je vous conseille fortement. 👍

couv38434958Autrice : Jennifer L. Armentrout

Edition : J'ai Lu

Publication : 11 octobre 2017

Pages : 473

Prix : 13€

#ISBN:9782290078839

facebook_banner

Publié dans Challenges, Chronique

La nuit des cannibales

Résumé

« Le réveil, déjà… Il est sept heures. Bizarre, j’aurais juré l’avoir réglé sur huit. Sous ma main, la table de nuit est plus basse que d’habitude. La radio gueule un truc qui ressemble à Madonna, ou Lady Gaga bref, ce n’est pas France Info. Je me lève dans le noir et me demande d’où vient cette infâme odeur de pieds. Je n’ai jamais senti des pieds de ma vie, et même si j’ai assez bu pour me réveiller dans un lit qui n’est pas le mien, ça n’a jamais fait puer personne. L’interrupteur, enfin, me tombe sous les doigts. J’allume.
Je regarde mon bras… qui n’est pas mon bras. Mon nez me paraît pointu, mes pommettes aussi. Putain, je ne suis pas moi. »
Lorsque Maxime de Retz, homme d’affaires de 43 ans, se réveille dans le corps d’un ado, la situation est pour le moins embarrassante. Mais, quand on essaie de l’assassiner, là, tout part carrément en vrille.

Mon avis

Une très bonne lecture, en même temps c’est du Gabriel Katz hein, je devrais pas être étonnée, valeur sûre, tout ça, tout ça… 😚 Encore un livre qui prouve que cet auteur a une imagination, une plume, et un talent de folie. 😉

Comme d’hab’, je me suis laissée emporter par l’histoire, c’est original, bourré d’action et de suspense, on retrouve l’humour mordant de l’auteur, bref on passe vraiment un bon moment, et j’ai ADORÉ la mythologie mise en place autour des cannibales, c’est vrai que je me posais pas mal de questions sur ce titre, et j’ai trouvé l’idée bien pensée. 👍

Par contre, ce n’est que mon avis et ça n’engage que moi 😶, mais j’ai trouvé qu’elle n’était pas exploitée à fond… en refermant le livre, j’ai quand même un sentiment d’inachevé, parce que je me pose encore beaucoup de questions, certaines choses ne sont pas expliquées, et on n’a pas le fin mot sur la fameuse prophétie… C’est un peu dommage… à moins qu’il n’y ait une suite ? (dit-elle pleine d’espoir 😂)

couv66680973.jpg
Auteur : Gabriel Katz

Edition : Pygmalion

Publication : mars 2017

Pages : 375

Prix : 19,90€

ISBN : 978-2756421193

facebook_banner

#PLIB2018

Publié dans Bla Bla Blog

Prix littéraire de l’imaginaire #PLIB2018

Coucou les p’tits chats ! 🐈

Je m’en viens aujourd’hui blablater avec vous autour d’un article un peu particulier, puisque comme vous avez pu le voir dans le titre, on va parler du Prix littéraire de l’imaginaire des blogueurs et booktubers, pour lequel j’ai l’immense plaisir de faire partie du jury.

Ce prix, en totalité bénévole et organisé par Booktubers App, Wyrow, Patatras, Hélène Ptitelfe et Lectures en B., a pour but d’élire le livre de SFFF (Science-Fiction, Fantasy, ou Fantastique) qui nous aura le plus plu en 2017.

Pour ce faire, chaque juré devra valider plusieurs étapes, la première (après l’inscription) étant de proposer chacun entre 1 à 3 livres de SFFF, premiers tomes ou one shots, et ayant eu leur première parution en 2017. Pour le reste, je vous laisse regarder la vidéo explicative ci-dessous, qui sera bien plus claire que moi 😛

Comme vous avez pu le voir, cette première étape, devait s’effectuer avant le 5 décembre (il y a quelques jours donc), et ne vous inquiétez pas, même si j’ai traîné (je fais tout au dernier moment, comme d’hab quoi 😛 ) j’ai bien rempli mon formulaire en temps et en heure. Curieux de connaître mes choix ? 😉

Shades of Magic – V. E. Schwab

couv40964622.jpgKell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le coeur et l’âme. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu’on s’y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l’a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.

Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C’est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l’irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu’une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé.

Ma chronique ♥ 

Les Seigneurs de Bohen – Estelle Faye

couv75182856Je vais vous raconter comment l’Empire est mort.

L’Empire de Bohen, le plus puissant jamais connu, qui tirait sa richesse du lirium, ce métal aux reflets d’étoile, que les nomades de ma steppe appellent le sang blanc du monde. Un Empire fort de dix siècles d’existence, qui dans son aveuglement se croyait éternel.

J’évoquerai pour vous les héros qui provoquèrent sa chute. Vous ne trouverez parmi eux ni grands seigneurs, ni sages conseillers, ni splendides princesses, ni nobles chevaliers… Non, je vais vous narrer les hauts faits de Sainte-Etoile, l’escrimeur errant au passé trouble, persuadé de porter un monstre dans son crâne. De Maëve la morguenne, la sorcière des ports des Havres, qui voulait libérer les océans. De Wens, le clerc de notaire, condamné à l’enfer des mines et qui dans les ténèbres découvrit une nouvelle voie… Et de tant d’autres encore, de ceux dont le monde n’attendait rien, mais qui malgré cela y laissèrent leur empreinte.

Et le vent emportera mes mots sur la steppe. Le vent, au-delà, les murmurera dans Bohen. Avec un peu de chance, le monde se souviendra.

✏ Ma chronique  (pas encore écrite, mais vous pouvez foncer, il est supra méga génial !)

La Faucheuse – Neal Shusterman

couv4750269

Les commandements du Faucheur :
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d’immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t’ont résisté.

Ma chronique

Il faut savoir que j’ai très longuement hésité avec plusieurs autres titres, notamment Un palais d’épines et de roses ou encore Le souffle de Midas, qui ont eux aussi été de très très gros coups de coeur pour moi, ça a vraiment été dur dur à départager !

Surtout qu’à la base j’étais partie sur l’idée de plutôt favoriser des livres pas très connus et qui en valaient la peine, mais au final je me suis rendue compte que dans tous ceux qui m’avaient le plus plu il n’y avait que des connus, donc je me suis trouvée un peu bête et je me suis dit bon bah tant pis, c’est pas grave… 😛

Voilouuuu, n’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de ma sélection, et quels livres vous auriez choisi vous ! 😉 Sur ce, je vous laisse sur une vidéo de Lectures en B. qui a fait un petit point sur les votes et qui nous annonce une ébauche des titres en concurrence.

Je vous retrouve très bientôt pour vous annoncer les titres finalistes et les 7 pour lesquels j’aurais voté. En attendant, je vous souhaite de très bonnes lectures et d’excellentes perditions dans d’autres mondes. 😉

LOVE ❤

Linie

Publié dans Challenges, Chronique

Les Radley

🍷 Résumé 🍷

Ils n’ont qu’une addiction : le sang.

Mais depuis plus de vingt ans, ils ont décidé de renoncer à leur péché mignon et de se désintoxiquer. Pas facile d’être un vampire urbain au XXIè siècle !

Dans une banlieue british tout ce qu’il y a de plus respectable, la famille Radley essaye désespérément de se comporter comme « des gens normaux ».

Mais des vampires de souche peuvent-ils définitivement refouler leurs désirs et leurs instincts ? Pas sûr…

🍷Mon avis🍷

Même si je n’en fais la chronique que maintenant (et oui héhé je rattrape mon retard comme je peux 😛 ), j’ai lu ce roman au mois d’octobre, parce que ça me validait une place dans le Challenge des Créatures Surnaturelles et le Pumpkin Autumn Challenge, et pi je me suis dit : histoire de vampires, halloween, tout ça tout ça… 😛 Je voulais me mettre dans l’ambiance et avoir le frisson quoi ! 

Bon, clairement, c’était pas le bon livre pour ça hein ! Puisque je me suis retrouvée dans un quartier à la Desperate Housewives, à suivre une famille qui a un secret, la famille Radley, laquelle fait tout pour que personne ne découvre qui ils sont vraiment, surtout qu’ils habitent dans une petite ville où les ragots vont bon train.

Alors, en soi, je n’ai absolument rien contre Desperate Housewives, au contraire, c’est une série détente qui me fait bien marrer, mais là dans ce livre c’était peut-être un petit peu trop détente justement, j’ai trouvé que ça manquait cruellement d’action.

D’autant plus que leur secret, à savoir qu’ils sont des vampires abstinents, et qui essayent tant bien que mal de le rester, on l’apprend dès le résumé, et j’ai trouvé ça vraiment dommage parce que ça aurait pu garder un peu de suspense pour le début de l’histoire…

Voilà, ça a été pour moi une lecture distrayante et agréable mais sans plus, heureusement avec des chapitres courts qui font que ça se lit rapidement, sinon je pense honnêtement que je me serais vite ennuyée comme un rat mort, parce que vraiment il n’y a pas d’action, ce n’est pas effrayant, c’est sans surprise, l’histoire est assez simple, et j’ai trouvé les personnages fades, hormis peut-être l’oncle Will…

Après, comme je dis toujours, ce n’est que MON ressenti, d’ailleurs je connais d’autres blogueurs qui l’ont beaucoup aimé, notamment la copine Jess Livraddict, donc je vous encourage à aller voir plusieurs avis avant de vous décider, mais  voilà personnellement ça ne l’a que très moyennement fait.

couv15745421

Auteur : Matt Haig

Edition : Albin Michel

Publication : Septembre 2010

Pages : 410

Prix : 19,90€

ISBN : 978-2-226-21854-4
c2_orig
Cette lecture s’inscrit dans le challenge Littérature de l’Imaginaire
Publié dans Chronique

Fire Punch #1

🔥 Résumé 🔥

Plongés dans une nouvelle ère glaciaire où le chaos et la famine règnent sur terre, les hommes sont prêts à tout pour survivre. Parmi eux, certains possèdent des dons surnaturels. Agni et sa soeur Luna font partis de ces « élus » et utilisent leur pouvoir de régénération pour nourrir les habitants de leur village. Mais un jour, un terrible malheur les frappe. Agni sera le seul survivant du massacre qui a brûlé ses proches. Il part alors dans une quête effrennée pour assouvir sa soif de vengeance.

🔥 Mon avis 🔥

Je suis tombée sur la couverture de ce manga peu de temps après sa sortie, et je l’ai trouvée très belle, ça m’a tout de suite intriguée… Après quelques lectures d’avis sur la blogo, lus en diagonale pour éviter de trop en savoir quand même, j’en avais surtout retenu que c’était un mélange entre Death Note et L’attaque des Titans, deux mangas que j’adore, du coup, PLOP, je me suis lancée ! 😉 

Verdict : un très bon premier tome, qui m’a énormément plu, mais que j’ai trouvé un peu… je ne sais pas trop comment dire… trop rapide ou trop fourni, au vu de l’univers malsain et perverti que l’auteur nous sert ici. En effet, il y traite une notion (un peu pessimiste) de survie poussée à l’extrême qui fait ressortir le pire de l’être humain, lequel se rend coupable d’actes que la morale réprouve : cannibalisme, meurtre, viol, zoophilie, inceste… Rien ne nous est épargné !

Malgré tout, ce n’est pas l’évocation de ces actes en eux mêmes qui m’a vraiment dérangée (depuis le temps que je lis des thrillers, j’ai l’habitude), mais le fait qu’on retrouve tous ces thèmes en seulement 200 pages !

Alors oui, vu qu’il y a un avertissement au dos du manga, comme quoi il peut heurter la sensibilité de certains lecteurs, j’aurais dû m’y attendre un peu, mais c’est écrit en tout petit, et puis honnêtement, ça fait quand même beaucoup à digérer d’un coup, et ça donne un peu l’impression que l’auteur a voulu en faire trop pour choquer à tout prix le lecteur. Et je dois dire que ça marche, je vais laisser passer quelques jours avant de lire le tome 2 hein ! Pourtant, rien n’est réellement montré au niveau des dessins, c’est surtout de façon psychologique que ça marque et que ça vous retourne le bide… 

Mis à part ça, j’ai beaucoup aimé l’histoire autour d’Agni et le côté dystopie, terre enneigée, avec la sorcière des glaces, qui m’intrigue pas mal au passage, j’ai hâte d’en savoir plus sur ce personnage. 🙂 

couv33248811.jpgAuteur : Tatsuki Fujimoto

Edition : Kazé Seinen

Publication : 21 juin 2017 

Pages : 206

Prix : 7,99€ 

ISBN : 978-2-82032-864-9
Publié dans Challenges, Chronique, Coup de coeur

Le souffle de Midas [#PLIB2018]

Ω Résumé Ω

Le jour où une inconnue rend son dernier souffle dans mes bras, je sais que ma vie paisible d’étudiante ne sera plus jamais la même. Au lendemain du drame dont j’ai été le seul témoin, aucune trace du crime n’a été retrouvée, tant et si bien que tout le monde me pense folle, moi la première. Seul un homme me croit, Angus Fitzgerald, détective à la recherche d’une personne qui ressemble trait pour trait à la femme morte sous mes yeux.

Alors que ce mystère reste sans réponse, les objets que je touche se transforment en or. Et quand le bel Angus me narre le mythe antique de Midas, ce roi grec qui changeait tout en or, je comprends qu’il en sait bien plus sur ce qui m’arrive. Et aussi sur les dangers qui me menacent. Pour moi, le plus imminent est juste là, dans mes mains. Parce que si pour le détective, je suis bénie des Dieux, je ne vois en ce pouvoir qu’une malédiction…

Ω Mon avis Ω

Mesdames et Messieurs les lecteurs, ceci est bel et bien une Alerte Coup de Cœur ! ❤

Alors oui, je l’avoue en toute honnêteté, il y a une petite partie de moi qui a acheté ce roman parce que c’est lilibouquine qui l’a écrit, mais j’étais AVANT TOUT très curieuse de découvrir enfin cette histoire dont elle nous parlait régulièrement dans ses vidéos, et que j’avais déjà commencé à lire sur Wattpad. 😛 

Déjà à ce moment-là, je trouvais ça super addictif, mais le problème avec Wattpad, c’est que je lisais sur mon téléphone et que ça me filait des migraines atroces… du coup j’ai préféré arrêter et désinstaller l’appli. 

Malgré ça, je me suis quand même toujours demandée comment se terminait cette histoire, du coup vous imaginez bien que dès que j’ai appris la sortie de la version papier, en plus d’être super heureuse pour Lili, je me suis jetée dessus tel un chien sur un os à ronger. D’autant plus que… on en parle de cette magnifique couverture ? 😍

Bilan des courses : je l’ai dévoré en même pas une journée ! 😍 

J’ai adoré que ce soit différent de la version en ligne, ça m’a donné l’impression de redécouvrir totalement cette histoire, et je me suis totalement laissée emporter dans cet univers nimbé de mythologie grecque, qui change un peu de ce qu’on a l’habitude de voir (parce qu’au final ce n’est pas un « thème » si répandu que ça dans ce genre de littérature), remise au goût du jour, et qu’Alison a su s’approprier et développer de la façon dont elle le souhaitait. Et croyez-moi ça donne un truc plus que pas mal 😁 

Si on ajoute à ça la qualité du style d’écriture, la richesse du vocabulaire, des personnages qui dépotent, et des références très culture/geek tout au long du récit, ça ne pouvait que fonctionner (en tout cas sur moi). 😛

Et pour finir, je mentionnerais juste le fait que le cliffhanger ouffissime de la fin m’a fait pousser un cri de frustration sur mon canapé, qui a fait sursauter mon chéri (lui-même à l’autre bout du canapé), et que j’ai dû lui expliquer que « non en fait c’est rien de grave, c’est la fin du livre… » 😉 Pour vous dire à quel point j’étais à fond !

Bref, je ne peux que vous encourager à découvrir ce roman et Alison en tant qu’autrice parce que croyez-moi, ça veut le détour ! ❤

Et Lili si tu passes par là, sache que j’attends le tome 2 avec une immense impatience ! 😀 

Autrice : Alison Germaincouv37218963

Edition : Editions du Chat Noir

Publication : 31 octobre 2017

Pages : 272

Prix : 19,90€

#ISBN:9782375680537
c2_orig
Cette lecture s’inscrit dans le challenge Littérature de l’Imaginaire

facebook_banner