Publié dans Challenges, Chronique, Coup de coeur

La Faucheuse

💀 Résumé 💀

Les commandements du Faucheur :
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d’immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t’ont résisté.

💀 Mon avis 💀

J’ai hésité très longtemps avant de me lancer dans cette lecture, parce que souvenez-vous, il faisait le buzz partout dès sa sortie, on le voyait sur toutes les chaînes, sur tous les blogs, et moi vous savez, quand j’entends trop parler d’un livre, ça me donne plus du tout envie de le lire. Peur d’en attendre trop et d’être déçue, mais aussi un effet trop-plein.

Mais vu tous les retours hypers positifs qui tombaient à son sujet, je l’ai quand même mis dans un coin de ma tête… et puis un jour pas si lointain, une énième chronique, encore positive, et je me suis dit « Purée, mais qu’est-ce qu’il a de si bien ce livre ? ». Surtout que le résumé n’en dit vraiment pas beaucoup (au passage, super top, car j’ai pu découvrir l’univers et l’histoire de A à Z, merci R ! 😛 )

Et je me suis plongée dedans.

Et là, les amis, ça a été le début de la fin ! J’ai été happée dès les premières pages dans cet univers futuriste très intéressant, très bien posé et pensé, à tel point qu’on pourrait se le représenter en tant que notre propre futur ! Et j’ai pas pu m’en décrocher avant la fin, tant l’histoire est addictive, bourrée d’action et de rebondissements, les personnages sont hyper attachants (et pas seulement Citra et Rowan), le concept est original, et puis voilà, ça se dévore et on ne s’ennuie pas une seule seconde !

Un gros gros coup de coeur pour moi ! ❤ D’ailleurs, je ne sais pas si vous l’avez vu mais je l’ai proposé lors de la première phase de sélection du Prix Littéraire de l’Imaginaire des Booktubers/Blogueurs #PLIB2018 tant il m’a marqué !

Alors je ne vous dirais que ceci : allez chez votre libraire, achetez-le, lisez-le, et pleurez avec moi parce que le tome 2 n’est pas encore sorti ! (au passage, si l’un d’entre vous a une date… 😉 ) Et vive la SF ! ❤ 

couv4750269
Auteur : Neal Shusterman

Edition : Robert Laffont (R)

Publication : 16 février 2017

Pages : 493

Prix : 18,90€

ISBN : 978-2221198674
d2_orig
Cette lecture s’inscrit dans le challenge Littérature de l’Imaginaire

facebook_banner#PLIB2018

Publié dans Bla Bla Blog

Prix littéraire de l’imaginaire #PLIB2018

Coucou les p’tits chats ! 🐈

Je m’en viens aujourd’hui blablater avec vous autour d’un article un peu particulier, puisque comme vous avez pu le voir dans le titre, on va parler du Prix littéraire de l’imaginaire des blogueurs et booktubers, pour lequel j’ai l’immense plaisir de faire partie du jury.

Ce prix, en totalité bénévole et organisé par Booktubers App, Wyrow, Patatras, Hélène Ptitelfe et Lectures en B., a pour but d’élire le livre de SFFF (Science-Fiction, Fantasy, ou Fantastique) qui nous aura le plus plu en 2017.

Pour ce faire, chaque juré devra valider plusieurs étapes, la première (après l’inscription) étant de proposer chacun entre 1 à 3 livres de SFFF, premiers tomes ou one shots, et ayant eu leur première parution en 2017. Pour le reste, je vous laisse regarder la vidéo explicative ci-dessous, qui sera bien plus claire que moi 😛

Comme vous avez pu le voir, cette première étape, devait s’effectuer avant le 5 décembre (il y a quelques jours donc), et ne vous inquiétez pas, même si j’ai traîné (je fais tout au dernier moment, comme d’hab quoi 😛 ) j’ai bien rempli mon formulaire en temps et en heure. Curieux de connaître mes choix ? 😉

Shades of Magic – V. E. Schwab

couv40964622.jpgKell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le coeur et l’âme. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu’on s’y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l’a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.

Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C’est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l’irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu’une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé.

Ma chronique ♥ 

Les Seigneurs de Bohen – Estelle Faye

couv75182856Je vais vous raconter comment l’Empire est mort.

L’Empire de Bohen, le plus puissant jamais connu, qui tirait sa richesse du lirium, ce métal aux reflets d’étoile, que les nomades de ma steppe appellent le sang blanc du monde. Un Empire fort de dix siècles d’existence, qui dans son aveuglement se croyait éternel.

J’évoquerai pour vous les héros qui provoquèrent sa chute. Vous ne trouverez parmi eux ni grands seigneurs, ni sages conseillers, ni splendides princesses, ni nobles chevaliers… Non, je vais vous narrer les hauts faits de Sainte-Etoile, l’escrimeur errant au passé trouble, persuadé de porter un monstre dans son crâne. De Maëve la morguenne, la sorcière des ports des Havres, qui voulait libérer les océans. De Wens, le clerc de notaire, condamné à l’enfer des mines et qui dans les ténèbres découvrit une nouvelle voie… Et de tant d’autres encore, de ceux dont le monde n’attendait rien, mais qui malgré cela y laissèrent leur empreinte.

Et le vent emportera mes mots sur la steppe. Le vent, au-delà, les murmurera dans Bohen. Avec un peu de chance, le monde se souviendra.

✏ Ma chronique  (pas encore écrite, mais vous pouvez foncer, il est supra méga génial !)

La Faucheuse – Neal Shusterman

couv4750269

Les commandements du Faucheur :
Tu tueras.
Tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation.
Tu accorderas une année d’immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t’ont résisté.

Ma chronique

Il faut savoir que j’ai très longuement hésité avec plusieurs autres titres, notamment Un palais d’épines et de roses ou encore Le souffle de Midas, qui ont eux aussi été de très très gros coups de coeur pour moi, ça a vraiment été dur dur à départager !

Surtout qu’à la base j’étais partie sur l’idée de plutôt favoriser des livres pas très connus et qui en valaient la peine, mais au final je me suis rendue compte que dans tous ceux qui m’avaient le plus plu il n’y avait que des connus, donc je me suis trouvée un peu bête et je me suis dit bon bah tant pis, c’est pas grave… 😛

Voilouuuu, n’hésitez pas à me dire ce que vous pensez de ma sélection, et quels livres vous auriez choisi vous ! 😉 Sur ce, je vous laisse sur une vidéo de Lectures en B. qui a fait un petit point sur les votes et qui nous annonce une ébauche des titres en concurrence.

Je vous retrouve très bientôt pour vous annoncer les titres finalistes et les 7 pour lesquels j’aurais voté. En attendant, je vous souhaite de très bonnes lectures et d’excellentes perditions dans d’autres mondes. 😉

LOVE ❤

Linie

Publié dans Challenges, Chronique

Les Radley

🍷 Résumé 🍷

Ils n’ont qu’une addiction : le sang.

Mais depuis plus de vingt ans, ils ont décidé de renoncer à leur péché mignon et de se désintoxiquer. Pas facile d’être un vampire urbain au XXIè siècle !

Dans une banlieue british tout ce qu’il y a de plus respectable, la famille Radley essaye désespérément de se comporter comme « des gens normaux ».

Mais des vampires de souche peuvent-ils définitivement refouler leurs désirs et leurs instincts ? Pas sûr…

🍷Mon avis🍷

Même si je n’en fais la chronique que maintenant (et oui héhé je rattrape mon retard comme je peux 😛 ), j’ai lu ce roman au mois d’octobre, parce que ça me validait une place dans le Challenge des Créatures Surnaturelles et le Pumpkin Autumn Challenge, et pi je me suis dit : histoire de vampires, halloween, tout ça tout ça… 😛 Je voulais me mettre dans l’ambiance et avoir le frisson quoi ! 

Bon, clairement, c’était pas le bon livre pour ça hein ! Puisque je me suis retrouvée dans un quartier à la Desperate Housewives, à suivre une famille qui a un secret, la famille Radley, laquelle fait tout pour que personne ne découvre qui ils sont vraiment, surtout qu’ils habitent dans une petite ville où les ragots vont bon train.

Alors, en soi, je n’ai absolument rien contre Desperate Housewives, au contraire, c’est une série détente qui me fait bien marrer, mais là dans ce livre c’était peut-être un petit peu trop détente justement, j’ai trouvé que ça manquait cruellement d’action.

D’autant plus que leur secret, à savoir qu’ils sont des vampires abstinents, et qui essayent tant bien que mal de le rester, on l’apprend dès le résumé, et j’ai trouvé ça vraiment dommage parce que ça aurait pu garder un peu de suspense pour le début de l’histoire…

Voilà, ça a été pour moi une lecture distrayante et agréable mais sans plus, heureusement avec des chapitres courts qui font que ça se lit rapidement, sinon je pense honnêtement que je me serais vite ennuyée comme un rat mort, parce que vraiment il n’y a pas d’action, ce n’est pas effrayant, c’est sans surprise, l’histoire est assez simple, et j’ai trouvé les personnages fades, hormis peut-être l’oncle Will…

Après, comme je dis toujours, ce n’est que MON ressenti, d’ailleurs je connais d’autres blogueurs qui l’ont beaucoup aimé, notamment la copine Jess Livraddict, donc je vous encourage à aller voir plusieurs avis avant de vous décider, mais  voilà personnellement ça ne l’a que très moyennement fait.

couv15745421

Auteur : Matt Haig

Edition : Albin Michel

Publication : Septembre 2010

Pages : 410

Prix : 19,90€

ISBN : 978-2-226-21854-4
c2_orig
Cette lecture s’inscrit dans le challenge Littérature de l’Imaginaire
Publié dans Challenges

Défi PKJ Décembre

Les 30 choses à réaliser au mois de décembre

1) Il y a du rouge et du vert sur la couverture.

2) Lire un PKJ.

Validé avec Heartless, de Marissa Meyer.

3) Une partie de l’intrigue se passe à Noël.

4) Il y a un sapin sur la couverture.

Validé avec Le Bonhomme de Neige, de Jo Nesbo.

5) Partager son avis sur un PKJ avec PKJ.

6) Lire un livre avec un beau message.

7) Recevoir ou offrir un livre.

8) Parler du #défiPKJ sur les réseaux sociaux.

Validé sur Instagram.

9) Lire un livre dont l’intrigue ne se passe pas sur Terre.

10) Croiser dans un livre les mots « Père Noël ».

11) Il n’y a pas de numéro aux chapitres.

12) Commencer une nouvelle série.

Validé avec La Faucheuse, de Neal Shusterman.

13) Lire dans un endroit particulièrement confortable.

Validé. Dans mon canapé, entourée de coussins et emmitouflée dans mon poncho licorne. 😛 

14) Un des personnages est attentionné et bienveillant.

Validé avec Quelques pas de plus, d’Agnès Marot.

15) Il y a une description d’un repas.

Validé avec Heartless, de Marissa Meyer.

16) Vous aimez beaucoup le couple de votre livre.

17) Il y a une scène sous la neige.

Validé avec Le Bonhomme de Neige, de Jo Nesbo.

18) Le héros retrouve sa famille après un long temps de séparation.

19) Les remerciements font plus de 2 pages.

20) Une marque est citée dans le texte.

21) Le héros fête son anniversaire.

22) Il y a une scène avec des animaux.

Validé avec Heartless, de Marissa Meyer.

23) Lire un livre étranger dont le titre est identique dans sa version française.

Validé avec Heartless, de Marissa Meyer.

24) Le titre a plus de 3 mots.

Validé avec Quelques pas de plus, d’Agnès Marot.

25) Il y a une fille sur la couverture.

26) La couverture est de votre couleur préférée.

Validé avec Quelques pas de plus, d’Agnès Marot.

27) L’intrigue propose un retournement de situation que vous n’aviez pas du tout vu venir.

Validé avec La Faucheuse, de Neal Shusterman.

28) Le héros a moins de 15 ans.

29) Un des personnages porte un prénom inédit/jamais lu auparavant.

Validé avec La Faucheuse, de Neal Shusterman. (Citra)

Validé avec Quelques pas de plus, d’Agnès Marot. (Soizic)

30) Le livre mentionne au choix: le Danemark, la Suède, la Norvège, la Finlande ou l’Islande.

Validé avec Le Bonhomme de Neige, de Jo Nesbo. (Norvège)

Bonus: si vous venez au salon de Montreuil, passez voir Madame PKJ sur le stand F30! 


Publié dans Chronique

Fire Punch #1

🔥 Résumé 🔥

Plongés dans une nouvelle ère glaciaire où le chaos et la famine règnent sur terre, les hommes sont prêts à tout pour survivre. Parmi eux, certains possèdent des dons surnaturels. Agni et sa soeur Luna font partis de ces « élus » et utilisent leur pouvoir de régénération pour nourrir les habitants de leur village. Mais un jour, un terrible malheur les frappe. Agni sera le seul survivant du massacre qui a brûlé ses proches. Il part alors dans une quête effrennée pour assouvir sa soif de vengeance.

🔥 Mon avis 🔥

Je suis tombée sur la couverture de ce manga peu de temps après sa sortie, et je l’ai trouvée très belle, ça m’a tout de suite intriguée… Après quelques lectures d’avis sur la blogo, lus en diagonale pour éviter de trop en savoir quand même, j’en avais surtout retenu que c’était un mélange entre Death Note et L’attaque des Titans, deux mangas que j’adore, du coup, PLOP, je me suis lancée ! 😉 

Verdict : un très bon premier tome, qui m’a énormément plu, mais que j’ai trouvé un peu… je ne sais pas trop comment dire… trop rapide ou trop fourni, au vu de l’univers malsain et perverti que l’auteur nous sert ici. En effet, il y traite une notion (un peu pessimiste) de survie poussée à l’extrême qui fait ressortir le pire de l’être humain, lequel se rend coupable d’actes que la morale réprouve : cannibalisme, meurtre, viol, zoophilie, inceste… Rien ne nous est épargné !

Malgré tout, ce n’est pas l’évocation de ces actes en eux mêmes qui m’a vraiment dérangée (depuis le temps que je lis des thrillers, j’ai l’habitude), mais le fait qu’on retrouve tous ces thèmes en seulement 200 pages !

Alors oui, vu qu’il y a un avertissement au dos du manga, comme quoi il peut heurter la sensibilité de certains lecteurs, j’aurais dû m’y attendre un peu, mais c’est écrit en tout petit, et puis honnêtement, ça fait quand même beaucoup à digérer d’un coup, et ça donne un peu l’impression que l’auteur a voulu en faire trop pour choquer à tout prix le lecteur. Et je dois dire que ça marche, je vais laisser passer quelques jours avant de lire le tome 2 hein ! Pourtant, rien n’est réellement montré au niveau des dessins, c’est surtout de façon psychologique que ça marque et que ça vous retourne le bide… 

Mis à part ça, j’ai beaucoup aimé l’histoire autour d’Agni et le côté dystopie, terre enneigée, avec la sorcière des glaces, qui m’intrigue pas mal au passage, j’ai hâte d’en savoir plus sur ce personnage. 🙂 

couv33248811.jpgAuteur : Tatsuki Fujimoto

Edition : Kazé Seinen

Publication : 21 juin 2017 

Pages : 206

Prix : 7,99€ 

ISBN : 978-2-82032-864-9