Publié dans Challenges, Chronique

Noir dehors

Résumé (Time 0_00_00;04)

Ce que j’en pense…

Je remercie d’abord les éditions J’ai Lu pour m’avoir permis de découvrir ce livre.

En effet, c’est le premier que je lis de cette auteure donc j’y allais en totale découverte. 😉

J’ai beaucoup aimé le fait que Valérie Tong Cuong fasse se rencontrer des personnages qui ne se seraient pas rencontrés dans un autre contexte, qui viennent de milieux différents, qui en ont bien bavé chacun à leur façon. Je me suis d’ailleurs beaucoup attachée à ces personnages, qui ont réussi à me toucher par certains de leurs aspects, même si j’ai été un peu dérangée quand même par l’attitude de Naomi, que j’ai trouvée peu crédible au vu de son passé… J’ai particulièrement aimé le fait qu’ils soient plus complexes que ce qu’on pourrait croire de prime abord, et le message qui s’en dégage, à savoir ne pas juger les gens sur leur apparence ou leur métier, qu’il y a toujours quelque chose derrière la surface, et que les gens ont pleins de facettes différentes, il ne faut pas s’arrêter sur une seule.

Quoiqu’il en soit, c’est un roman certes très court, mais fort en ressenti, puisque cette panne de courant va engendrer des situations qui vont faire un peu cogiter nos personnages et les faire remettre leur vie en question.

Seul petit hic, on n’apprend jamais pourquoi Simon est persuadé que Naomi est quelqu’un d’autre tout au long de l’histoire, et j’aurais bien aimé en savoir un peu plus sur ce point…

En bref, une lecture plutôt bonne, agréable, super bien écrite, mais dont l’histoire ne restera pas dans ma mémoire. A lire si vous êtes fan de contemporain, de Valérie Tong Cuong, ou si vous voulez faire une jolie découverte. 🙂 

Sans titre 1

Publié dans Challenges, Chronique

Mémoire cachée

Résumé (Time 0_00_00;03)

Ce que j’en pense…

Je me suis procuré ce livre lors du dernier Saint-Maur en Poche, durant lequel j’ai eu le plaisir de pouvoir rencontrer l’auteur. Ayant déjà lu plusieurs de ses titres, cette rencontre m’a vraiment réjoui, et il était évident que je ne pouvais pas repartir sans un petit nouveau, d’autant plus que le résumé était très alléchant.

Il se trouve que j’ai eu une grosse panne de lecture cet été, je n’arrivais pas à « entrer » dans un livre, pourtant j’ai essayé tous les genres que j’avais sous la main, mais rien à faire… ce qui explique que, même s’il me faisait très envie en juin, je ne l’ai lu que ces jours-ci… :’)

Comme d’habitude avec Sebastian Fitzek, je n’ai pas été déçue du voyage ! Mais je dirais que ce livre-là a quelque chose en plus que ses précédents ouvrages. Non seulement il y a une intrigue ficelée comme un rôti prêt à passer au four, un suspense habilement manié de sorte qu’on ne sache pas grand chose avant la fin, des personnages attachants incluant un protagoniste bien énigmatique, mais l’histoire m’a surtout marquée par les thèmes abordés, et qui tournent tous autour de l’avenir de l’humanité et de notre planète : écologie, climat, surpopulation, surconsommation, famine, pauvreté, industrie de masse…. en plus d’un bon polar, c’est un livre qui fait énormément réfléchir, qui pose des questions importantes et qui amène quelques remises en question. Et mon côté scientifique n’a pas été en reste non plus avec cette menace qui pèse sur le monde… Autant vous dire qu’on sent qu’il y a eu pas mal de recherches derrière ce bouquin, et que l’auteur a dû fournir un boulot monstre ! Et le résultat est là, c’est vraiment bon ! 😉 

En  gros, pas un coup de coeur, mais vraiment pas loin, et surtout un livre qui m’a marquée par le sujet qu’il traite. J’essaye déjà de convaincre tout mon entourage de le lire, à bon entendeur 😛 

Sans titre 1

Automne-Maple-Leafs.jpg

Publié dans Chronique

Le Premier Miracle

Résumé (Time 0_00_00;00).png

Ce que j’en pense…

Tout d’abord, je remercie chaudement Marie et les éditions J’ai Lu pour l’envoi de ce roman, que je souhaitais découvrir depuis sa sortie en grand format.

Je n’ai pas été déçue puisque je l’ai dévoré ! C’est typiquement le genre de lecture que j’aime, dans le genre « scientifique-historique-ésotérique » à la Dan Brown, avec un excellent cocktail d’action, de mystère, sans oublier l’éternelle touche d’humour de l’auteur.

L’histoire est captivante, le rythme est soutenu et marqué par les rebondissements, et j’ai particulièrement aimé les échanges entre Karen et Benjamin, surtout leurs réparties cinglantes et bourrées d’humour.

J’ai particulièrement aimé la période de l’histoire évoquée, et cette version en est très crédible, on y croirait presque ! Gilles Legardinier a mis les chats de côté un moment, il a pris un risque en voulant écrire autre chose et, à mon sens, c’est une réussite. Amateurs du Da Vinci Code, vous pouvez foncer ! 🙂 

Sans titre 1.jpg

Publié dans Chronique

Dans l’ombre

Résumé (Time 0_00_00;03).pngCe que j’en ai pensé :

Ma première déception chez amazon crossing, il fallait bien que ça arrive un jour ! XD

Pourtant un polar avec un bon pitch de base, qui me laissait présager un super moment lecture… Malheureusement, ça ne l’a pas du tout fait avec moi… A mon sens, ça a bien commencé, et puis il y a eu ces scènes de romance qui ont tout foiré…

Comprenez moi bien, je ne dénigre aucun genre, j’aime la romance, j’en lis pas mal et ça me détend, mais quand je suis dans un polar, avec une intrigue bien ficelée, que je suis dans l’ambiance, au taquet pour savoir qui est ce foutu meurtrier, et que là bim ! romance ! t’as envie de dire aux personnages « Non mais sérieux les gars, vous avez un psychopathe à vos trousses et vous pensez qu’à ça !!! » Rhaaa c’en est frustrant !

A la rigueur, je pense qu’un peu de romance, bon pourquoi pas, ce serait peut-être passé, mais là, vraiment, il y en avait beaucoup trop, et en plus c’était cliché, c’était gnian gnian, le truc qu’on voit venir à mille kilomètres, bref, ça te coupe toute ton ambiance et c’était juste pas possible pour moi.

En plus de ça (et même probablement à cause de ça !), je n’ai pas vraiment réussi à accrocher aux personnages, et la trame était au final assez facile à deviner, par conséquent, une lecture vraiment très moyenne pour moi, et que je vais rapidement oublier. Personnellement, je ne pense pas lire la suite… 

Sans titre 1.jpg

 

Publié dans Chronique, Coup de coeur, Salons/Rencontres

Quand on n’a que l’humour…

Résumé (Time 0_00_00;00).png

Ce que j’en pense…

Tout d’abord, je tiens à remercier les éditions Michel Lafon, pour l’envoi de ce livre et la confiance qu’ils ont placé en moi, ainsi qu’Amélie Antoine, l’autrice, que j’ai eu la chance de pouvoir rencontrer lors du dernier salon Saint-Maur en Poche, et qui est une personne très agréable et souriante, avec laquelle c’est un plaisir de discuter, et je ne suis d’ailleurs pas repartie les mains vides puisque je lui ai pris son roman précédent, Fidèle au poste, qui était sorti en poche, et que je compte bien me lire dans pas trop longtemps.

Alors, je vous le dis direct : gros COUP DE CŒUR pour ce bouquin ! ❤

J’ai adoré cette écriture fluide, belle, travaillée, et ces petits jeux dans le texte, par exemple le fait que tout nouveau chapitre commence par la dernière phrase du chapitre précédent, ou bien les lettres majuscules dans le titre des chapitres, qui mises bout à bout forment une phrase, répétée de nombreuses fois dans le livre, cette espèce de chasse au trésor dans la partie 2… quelques petits trucs qui ont donné un côté un peu interactif à ce livre, et qui rendent le lecteur un peu plus « acteur » dans le récit et plus proche des personnages aussi. 😀

Personnages qui sont par ailleurs très réalistes, et de ce fait très attachants, et qui dégagent énormément d’émotions. J’ai adoré suivre ces relations père-fils, d’abord entre Edouard et Lucien, puis entre Arthur et Edouard.

Et puis, il y a les différents thèmes abordés, les relations père-fils comme je viens de le dire, mais aussi cette idée, souvent fausse, qu’on se fait de la célébrité, le revers de la médaille, l’argent qui va avec mais qui ne fait pas forcément le bonheur… Ce sont des sujets qui m’ont parlé, une histoire qui a su me toucher et qui m’a marquée, vraiment un très beau livre sur lequel vous pouvez vous jeter les yeux fermés, ou inclure à votre liste de Noël (puisqu’on commence à être dans la période 😛 ).

Sans titre 1

Publié dans Challenges, Chronique, Coup de coeur, Salons/Rencontres

Le Bibliomancien

Résumé (Time 0_00_00;00).png

Ce que j’en pense…

Jusqu’à il y a quelques semaines, ce livre faisait partie des oubliés de ma wishlist. Un livre qui m’avait l’air pas mal, que j’ai noté pour plus tard, pensant y revenir rapidement, et puis le temps a passé, et j’ai un peu oublié…

Et puis il y a eu les Imaginales, et une certaine conférence à laquelle Jim C. Hines participait, et il faut dire que cet auteur est tellement excellent, tellement drôle, et tellement geek, et qu’il nous a tellement bien vendu son livre, qu’à la fin de la conférence à peu près toute la salle est partie faire la queue pour l’acheter. D’ailleurs, j’en profite pour souligner le remarquable travail de traduction de Lionel Davoust, aussi bien durant les conférences des Imaginales que pour ce livre.

Parce que, oui, vous vous en doutez, si je fais cet article aujourd’hui c’est parce que je l’ai lu (adoré et approuvé !). ❤

J’ai vraiment eu l’impression que ce livre reflétait ce que j’ai pu apercevoir de la personnalité de l’auteur aux Imaginales, comme dit précédemment, de l’excellent, du drôle et du geek. Avec de l’action et de la magie en plus. Et des livres. Pleins de livres.

Ce premier tome est juste oufissimement génial !!!!

Et là, j’ai eu un gros gros bug, et je me suis dit « non mais c’est quoi ce bordel ? », pourquoi on en n’a pas plus entendu parler ? Pourquoi on nous survend des livres érotiques à tout va, alors qu’il y a des pépites comme ça au fond des rayons ? C’est un peu rageant quand même… Et damn, mais pourquoi l’ai-je oublié dans ma wishlist celui-là ??? Si j’avais su. 😛

Je pense que vous avez maintenant compris que ce livre est un coup de coeur ! ❤

J’ai tout aimé, les personnages, que ce soit Isaac et son côté geek, Lena, et surtout Titache, ils sont tous attachants, j’ai aimé l’écriture, l’humour, l’action, et les tonnes de références livresques, mais ce que j’ai vraiment adoré, c’est cet univers magique hyper bien construit et innovant.

C’est un roman réussi à 100% et qui vend du rêve pour les amateurs de lectures SFFF, et même de lectures tout court, car quel lecteur n’a jamais rêvé de plonger la main dans son roman favori pour en tirer un objet de cet univers qu’il aime tant ?!

En bref, c’est un premier tome réussi, avec des personnages attachants, un univers bien construit, et des supers références livresques. C’est drôle, c’est magique, c’est fun, et on s’éclate à le lire ! Un roman que je vous recommande chaudement ! Quand à moi, j’ai bien hâte de découvrir le tome 2 ! ❤ 

Sans titre 1

c2_orig
Cette lecture s’inscrit dans le challenge Littérature de l’Imaginaire

Pour vous mettre encore plus l’eau à la bouche :

 

Publié dans Challenges, Chronique

Asynchrone

Résumé (Time 0_00_00;00).png

Ce que j’en pense…

Je tiens d’abord à remercier les éditions Lynks pour m’avoir permis de découvrir ce livre avant sa sortie.

J’ai beaucoup aimé cette histoire de voyage dans le temps, qui oscille entre action, enquête et romance, et qui a su me happer du début à la fin.

Même si j‘avoue que j’ai un petit problème avec le résumé, je ne sais pas, je trouve qu’il ne représente pas forcément les côtés « voyage dans le temps » ni « enquête » de l’histoire, et en fait quand je l’ai lu, j’avais vraiment peur que la romance prenne le pas sur l’histoire, alors qu’au final, même si elle est très présente, elle est mêlée à l’action, et bon, comme dit, ça parle de voyage dans le temps donc c’est plutôt cool. Mais franchement, j’ai suis tombée sur celui-là sur internet, et je trouve qu’il donne carrément plus envie de découvrir le livre :

Chora se réveille dans un lit d’hôpital. Orpheline. Ce n’est pas normal. C’est elle, qui aurait dû mourir en premier. Mais ses parents, scientifiques reconnus, sont morts dans l’explosion d’un accélérateur de particules capable de renverser le cours du temps. Sabotage ? Attentat ? C’est ce que pensent l’inquiétante Epone, responsable de la sécurité et Théo, jeune gendarme aux traits curieusement familiers.
Dévastée, Chora décide de découvrir la vérité. Sauf que… Les heures lui sont comptées. Car si le drame l’a dotée du pouvoir de se déplacer dans le fil de sa propre histoire, chaque voyage détraque un peu plus le rythme fragile de son coeur en sursis.

Voilà, après ce n’est que mon avis, ça n’engage que moi, mais je ne pouvais pas ne pas le dire.

Par contre, un point que j’ai beaucoup aimé, c’est tout le côté scientifique, avec l’accélérateur de particules, l’enquête, les allers-retours dans le temps qui m’ont semblé plutôt cohérents.

Je n’avais encore jamais lu d’ouvrages de Fabien Clavel, bien que j’en ai plusieurs dans ma Pile à Lire, et je dois dire que j’ai énormément aimé son style d’écriture, c’est fluide et addictif.

Petit bémol, je trouve qu’on devine assez facilement qui est derrière tout ça, et du coup ça gâche un peu le suspense, pas totalement c’est sûr, mais bon… Et puis, j’ai moyennement accroché avec le personnage de Chora, il y a eu des moments où je l’aimais bien, où j’arrivais à me mettre à sa place, et puis d’autres moments où j’avais envie de la secouer, où elle m’énervait…

Mais bon, ce que j’en ai principalement retenu, c’est que c’était quand même un très chouette moment de lecture, une histoire vraiment très sympa avec un style d’écriture addictif.

Je conseille si vous voulez un roman de SF jeunesse qui parle de voyage dans le temps. 😉 

Sans titre 1.jpg

d2_orig
Cette lecture s’inscrit dans le challenge Littérature de l’Imaginaire