#PLIB2018·Chronique·Coup de coeur

[#PLIB2018] Les Seigneurs de Bohen

🏰🗡 RĂ©sumĂ©Â đŸŒŠâ›”

Je vais vous raconter comment l’Empire est mort.
L’Empire de Bohen, le plus puissant jamais connu, qui tirait sa richesse du lirium, ce mĂ©tal aux reflets d’Ă©toile, que les nomades de ma steppe appellent le sang blanc du monde. Un Empire fort de dix siĂšcles d’existence, qui dans son aveuglement se croyait Ă©ternel.
J’Ă©voquerai pour vous les hĂ©ros qui provoquĂšrent sa chute. Vous ne trouverez parmi eux ni grands seigneurs, ni sages conseillers, ni splendides princesses, ni nobles chevaliers… Non, je vais vous narrer les hauts faits de Sainte-Étoile, l’escrimeur errant au passĂ© trouble, persuadĂ© de porter un monstre dans son crĂąne. De MaĂ«ve la morguenne, la sorciĂšre des ports des Havres, qui voulait libĂ©rer les ocĂ©ans. De Wens, le clerc de notaire, condamnĂ© Ă  l’enfer des mines et qui dans les tĂ©nĂšbres dĂ©couvrit une nouvelle voie… Et de tant d’autres encore, de ceux dont le monde n’attendait rien, mais qui malgrĂ© cela y laissĂšrent leur empreinte.
Et le vent emportera mes mots sur la steppe. Le vent, au-delĂ , les murmurera dans Bohen. Avec un peu de chance, le monde se souviendra.

🏰🗡 Mon avisÂ đŸŒŠâ›”

Dernier jour du #PLIB2018, derniĂšre chronique des livres finalistes. 📚 MĂȘme si c’est pas vraiment ma derniĂšre lecture, puisque ce livre je l’ai lu en avril 2017 (donc ouais ça fait plus d’un an que j’me traĂźne pour Ă©crire la chronique #feignasse #jefaistoujoursleschosesmaisjemetssouventletemps 😆) aprĂšs l’avoir achetĂ© au Salon du Livre de Paris.

En effet, Ă  chaque fois que j’y vais, je me rends toujours sur le stand des Ă©ditions Critic, une de mes ME prĂ©fĂ©rĂ©es 😍 (just so you know 😚), et lĂ  je tombe sur ce livre, nouvelle sortie d’Estelle Faye. Une autrice que je surkiffe dans une ME que je surkiffe. 😍 Disons que j’ai pas rĂ©flĂ©chi longtemps avant de prendre le bouquin quoi. En plus Estelle Faye Ă©tait prĂ©sente sur le stand donc elle a pu me parler du livre, ou plutĂŽt elle me l’a vendu comme elle sait si bien le faire (Estelle et sa façon de raconter les histoires 💜), j’ai pu le faire dĂ©dicacer dans la foulĂ©e, et je garde un trĂšs bon souvenir de ce moment.

Il faut savoir que ce n’est pas ma premiĂšre lecture de cette autrice, loin de lĂ , et que cette nana a une plume, un truc qui arrive Ă  me captiver Ă  chaque fois, et je suis vraiment en amour de ses livres et tellement admirative de son travail. 😄 D’ailleurs ceux qui me connaissent m’ont dĂ©jĂ  surement entendu le dire, pour moi, Estelle Faye c’est une valeur sure. Peu importe ce qu’elle Ă©crit, j’y cours les yeux fermĂ©s ! et honnĂȘtement, pour l’instant je n’ai jamais Ă©tĂ© déçue ! (et attends parce que lĂ  y a son space opera qui sort chez Scrineo 😍 du space op ! Ă©crit par Estelle 😍 je l’ai demandĂ© pour mon anniv, mais je sens dĂ©jĂ  que l’attente va ĂȘtre bien trop longue đŸ˜”).

Bref, revenons-en Ă  nos moutons, Les Seigneurs de Bohen, ça a Ă©tĂ© un vĂ©ritable coup de coeur pour moi. 💜 Coup de coeur en avril 2017 lors de ma premiĂšre lecture, et coup de coeur toujours lors de ma seconde lecture ce mois-ci ! (je l’ai relu pour ĂȘtre sure de mon choix pour le vote du PLIB, et ça me permet aussi de vous faire une chronique avec l’histoire bien fraĂźche dans mon esprit). C’est d’ailleurs pour ça que je l’avais proposĂ© l’annĂ©e derniĂšre quand je me suis inscrite en tant que jurĂ© du PLIB, aux cĂŽtĂ©s de Shades of Magic de V.E. Schwab et de La Faucheuse de Neal Shusterman (je te mets le lien vers mon article ici).

Alors, j’ai un peu de mal Ă  savoir par oĂč commencer tellement il y a de choses que j’ai aimĂ©es dans ce roman. Il s’agit d’un rĂ©cit de Dark Fantasy, un rĂ©cit choral oĂč l’on va croiser beaucoup de personnages. Comme dit dans le rĂ©sumĂ©, ils ne sont ni des hĂ©ros, ni des princesses, ni des chevaliers… seulement des personnages « lambdas » (et je mets de GROS guillemets) qui, Ă  premiĂšre vue, n’ont pas spĂ©cialement d’importance au niveau de ce qu’il peut se passer dans l’Empire, et pourtant, leurs actions combinĂ©es vont avoir certaines rĂ©percussions…

J’ai adorĂ© suivre ces personnages et leurs (mĂ©s)aventures, avec Ioulia La Perdrix comme narratrice, dĂ©jĂ  pour les personnages en eux-mĂȘmes qui sont tellement bien construits, dĂ©veloppĂ©s et travaillĂ©s, et qui sont, d’un certain cĂŽtĂ©, diffĂ©rents des personnages qu’on a l’habitude de voir en littĂ©rature. En effet, l’un pense avoir la mĂąchoire d’un mage dans son crĂąne, une autre est une sorciĂšre avec des pouvoirs peu dĂ©veloppĂ©s, une autre encore est une nonne initiĂ©e aux arts du combat, bref, ils ont tous quelque chose d’un peu atypique, ce sont des persos qui assument leur sexualitĂ©, quelle qu’elle soit, des persos avec un handicap, des persos avec diffĂ©rentes ethnies… En gros, Estelle Faye nous offre encore une TRÈS RICHE palette de personnages, et mĂȘme si des fois (surtout le soir et les moments de fatigue) il fallait vraiment que je me concentre et que j’avais un peu de mal Ă  suivre, ces personnages sont pour moi un gros point fort de ce livre, et j’irais mĂȘme jusqu’Ă  dire que ce sont eux qui portent l’histoire. AprĂšs, forcĂ©ment, il y en a qu’on prĂ©fĂšre Ă  d’autres mais ils ont tous quelque chose Ă  apporter au rĂ©cit, et c’est apprĂ©ciable (et apprĂ©ciĂ©). 👍

Autre point fort, la construction. J’ai adorĂ© avoir un personnage narrateur qui nous raconte tour Ă  tour les actions de tel ou tel autre personnage, tout en sachant que ces actions se dĂ©roulent quasiment en mĂȘme temps, je m’imaginais parfois au dessus d’un plateau de jeu reprĂ©sentant Bohen đŸ—ș avec des pions de couleur pour chaque personnage ♟, et observer les avancĂ©es de tel ou tel pion, avec parfois telle action qui aurait telle rĂ©percussion pour tel autre personnage… VoilĂ , c’Ă©tait ma façon de me le reprĂ©senter et c’est quelque chose que j’ai beaucoup aimĂ©.

Bon, je ne reviendrai pas sur le style d’Ă©criture d’Estelle Faye hein, je crois que t’as bien compris ce que j’en pensais en lisant le dĂ©but de cet avis, je dirais juste que je trouve son Ă©criture trĂšs visuelle et que j’adore pouvoir m’imaginer Ă  quoi ressemblent les personnages, les lieux, etc., et me faire mon petit film dans ma tĂȘte. đŸ“œ

En bref, un excellent roman de dark fantasy, dense mais intense 😂, avec des personnages forts, que je te recommande chaudement. Ainsi que tous les autres livres de cette autrice, ça va sans dire. 😉

couv75182856
Autrice : Estelle Faye

Edition : Critic

Publication : 2 mars 2017

Pages : 592

Prix : 25€

#ISBN:9791090648869

facebook_banner

#PLIB2018

4 commentaires sur “[#PLIB2018] Les Seigneurs de Bohen

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s