#PLIB2018·Chronique

[#PLIB2018] Lebenstunnel, tome : Allégeance

🕯 Résumé 🔦

Et si le dénouement de la Seconde Guerre mondiale n’était pas celui que l’on connaissait ?
200 ans après la victoire d’Hitler, Germania n’est plus un mythe. La race aryenne tant espérée par le Führer domine le monde et toutes les autres ethnies ont été éradiquées de la planète.
Krista, jeune Aryenne, travaille dans un Lebensborn. Elle a été élevée dans le moule de la race pure et ne connaît que ce mode de vie, jusqu’au jour où elle suit malgré elle une femme dans les égouts de la ville. Ce qu’elle y découvre va ébranler toutes ses convictions et peut remettre en question le fonctionnement même du monde dans lequel elle vit.

🕯 Mon avis 🔦

Allez, encore une petite chronique d’un livre finaliste du #PLIB2018 😜 (ouiiii, je fais tout au dernier moment hein, comme d’hab’ 😂).

Bon, je dois t’avouer que parmi les 7 finalistes, celui-là je l’ai gardé pour la fin parce que c’est celui qui me tentait le moins, surement à cause du thème abordé. La 2nde guerre mondiale c’est un sujet qui me touche particulièrement, et du coup j’aime pas forcément « baigner » dans cet univers, même en uchronie, surtout qu’à la base moi j’aime lire pour pouvoir rêver et m’évader (c’est pas pour rien que je kiffe la SFFF hein 😝)… Eeeeet le régime hitlérien c’est pas vraiment l’idée que je me fais du rêve tu vois ! et donc bref, j’y suis un peu allée à reculons pour le lire… 😓

Au début, on fait connaissance avec notre héroïne, Krista, qui vit dans une société allemande, Germania, en 2145, dans un futur où, pour la faire courte, Hitler a gagné la guerre, et qui est régie par un nouveau Führer, qui s’appelle Otto Lechman, et donc Krista est une aide-soignante dans une maternité qui était avant un Lebensborn.

Les premiers chapitres, j’ai eu vraiment beaucoup de mal à rentrer dedans, à avoir envie de continuer, parce que comme dit plus haut, cette atmosphère me plaisait pas du tout… J’ai crû que j’allais mettre mille ans à le lire, j’ai pensé à abandonner, je l’ai posé, repris, posé, repris… 😕 J’ai vraiment dû insister pour avancer, et à partir du moment où Krista suit l’inconnue dans les égouts (no spoil, c’est dans le résumé) après ça s’est débloqué et j’ai lu la suite quasiment d’une traite.

N’empêche que si ça n’avait pas été un des finalistes du PLIB, je l’aurais abandonné je pense, et ça aurait été dommage parce qu’au final j’ai bien aimé et je pense lire la suite. 😊

L’uchronie présentée dans ce livre est plutôt intéressante et bien construite, l’histoire tient debout, le contexte est maîtrisé, c’est quand même très addictif, il y a une bonne intrigue, de l’action, des rebondissements, des twists (surtout à la fin ! 😚) à te laisser sur les fesses, bref, c’est quand même plutôt bon tout ça !

Après, je ne me suis pas spécialement attachée aux personnages, je les ai pas détesté, mais je les ai pas adorés non plus, et il y a 2-3 petits trucs que j’ai pas aimé, ou qui m’ont dérangée au sens où j’arrive pas à savoir si j’ai aimé ou pas, et j’arrive pas à me positionner sur ce roman en fait… 🤔

Premièrement, pour moi la romance n’était pas très utile, je trouve qu’elle n’apporte pas spécialement grand chose à l’histoire, mais bon, à la rigueur, elle reste en arrière plan donc c’est pas forcément gênant en soi dans la lecture.

Ensuite, à un moment on parle des Juifs en tant que « race », comme quoi c’est la pire « race » de toutes, etc. Pour moi (après je suis pas une experte en la matière donc je peux me tromper) il s’agit plus de religion que de « race » ou d’ethnie, et là j’ai eu l’impression que tous ceux qui n’étaient pas Aryens étaient Juifs… Alors oui, j’ai appris l’Histoire à l’école, donc certes… mais quand même, est-ce que c’est pas un peu réducteur ? Est-ce qu’il n’y a pas eu un amalgame de fait ? Est-ce que c’était volontaire de la part de l’autrice ? I don’t know ! 🤗 Quoiqu’il en soit, qu’on en parle en tant que peuple me gêne pas, mais « race » ça m’a fait tiquer, et puis surtout quid des autres religions dans ce monde de 2145 ?

Mais ce qui m’a surtout gênée, c’est que le peuple d’en dessous agissent de la même façon que ce qu’ils reprochent aux Aryens, il y a zéro tolérance pour la différence d’un côté comme de l’autre, même si pour eux on va dire que ça peut se comprendre qu’ils aient la haine étant donné ce que les Aryens leur ont fait, mais d’un autre côté à Germania ils sont « formatés » comme ça, on leur apprend surtout pas à penser autrement, et ça en dessous ils le savent aussi donc… mais du coup j’étais pas vraiment dans « leur camp », j’avais pas envie qu’un côté l’emporte sur l’autre en fait vu que j’étais pour aucun des deux quoi…

Mais en ça j’ai vraiment apprécié le personnage de Krista, parce qu’elle s’en fait la réflexion justement :

« La cruauté n’a ni couleur de peau, ni religion. »

et qu’il n’y a pas un camp de « gentils » et un camp de « méchants » au final, c’est un peu plus compliqué que ça…

La fin est hyper intrigante et pleine de retournements de situation, et je pense que je lirais la suite car j’ai envie de savoir comment ça va tourner. 😉

couv15478128
Autrice : Oxanna Hope

Edition : Rebelle

Publication : 10 février 2017

Pages : 294

Prix : 17€

#ISBN:9782365385230

facebook_banner

#PLIB2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s