#PLIB2018·Chronique

Izana : La voleuse de visages [#PLIB2018]

🌾🏯🎭 RĂ©sumĂ© 🎭🏯🌾

Dans le monde d’Izana, il y a le dedans et le dehors. Le dehors, c’est tout ce qui s’Ă©tend au-delĂ  des murs de la maison : le soleil, les arbres, les autres… tout ce qu’elle n’a jamais vu autrement que dans ses livres ou Ă  travers les carreaux. Car depuis sa naissance, elle vit recluse, bien Ă  l’abri entre quatre murs. Un jour, poussĂ©e par la curiositĂ©, la jeune fille dĂ©cide de braver l’interdit et de s’aventurer Ă  l’extĂ©rieur. Bien mal lui en prend – elle comprend que son visage est si effroyable qu’il ne peut ĂȘtre montrĂ© au grand jour.

Car si d’ordinaire, la laideur n’est pas un crime, il rĂšgne dans le village une terrible superstition. Autrefois se seraient affrontĂ©es une sorciĂšre d’une grande laideur et une prĂȘtresse d’une grande beautĂ© : la premiĂšre, victorieuse, aurait volĂ© son apparence Ă  la seconde. Depuis lors, toute petite fille laide nĂ©e une certaine annĂ©e est tuĂ©e sur-le-champ, sous peine de porter malheur aux habitants.Cette lĂ©gende est mĂȘme le thĂšme d’une piĂšce de thĂ©Ăątre qui se joue chaque Ă©tĂ©. Izana y dĂ©couvre pour la premiĂšre fois, dans le rĂŽle de la prĂȘtresse, sa propre cousine. NĂ©e la mĂȘme annĂ©e qu’elle, Namino a Ă©tĂ© Ă©pargnĂ©e grĂące Ă  sa beautĂ© extraordinaire…

🌾🏯🎭 Mon avis 🎭🏯🌾

Bon les amis, il serait quand mĂȘme temps que je me mette Ă  jour sur mes chroniques hein ! 😅

Je profite donc de ma sĂ©ance de kinĂ© (mĂȘme s’il rĂąle parce que je suis sur mon tĂ©lĂ©phone 😆) pour vous parler de cette chouette lecture que j’ai effectuĂ©e dans le cadre du Prix LittĂ©raire de l’Imaginaire Booktubers App, pendant le weekend marathon lecture qui a eu lieu du 16 au 19 fĂ©vrier (Ă©tant donnĂ© qu’il faisait partie des prĂ©sĂ©lectionnĂ©s et qu’il traĂźnait dans ma PAL, c’Ă©tait nickel !).

Ça a Ă©tĂ© une assez bonne lecture, que j’ai aimĂ©e de façon gĂ©nĂ©rale, dĂ©jĂ  parce que l’histoire se passe dans un petit village au Japon ⛩, et que c’est un pays que j’aimerais Ă©normĂ©ment visiter (c’Ă©tait prĂ©vu pour ce printemps mais entre ma perte d’emploi et les sĂ©ances de kinĂ© pour ma main playmobil, on a dĂ» repousser…), et qu’on peut y retrouver un mĂ©lange des traditions et coutumes locales, mais aussi des vieilles lĂ©gendes et croyances, pas toujours fondĂ©es mais qui ont la peau dure, et qui se trouvent ĂȘtre au centre de ce rĂ©cit.

Une jolie surprise Ă©galement parce que l’histoire est diffĂ©rente de l’idĂ©e que je m’en Ă©tait faite en lisant le rĂ©sumĂ©, et puis je n’avais pas fait le lien tout de suite mais l’autrice est aussi celle du manga Kasane, et ce roman (qui est donc son premier) constitue en rĂ©alitĂ© un prĂ©quel aux mangas.

Par contre, si j’ai apprĂ©ciĂ© ma lecture et que j’ai passĂ© un trĂšs bon moment, les personnages ne m’ont pas tant marquĂ©e que ça et je ne me suis pas vraiment attachĂ©e Ă  eux, et l’histoire ne m’a pas non plus laissĂ© un souvenir impĂ©rissable, ce qui fait qu’Ă  mon avis je l’aurais bien vite oubliĂ©e… 😅

Quoiqu’il en soit, j’ai quand mĂȘme bien envie de tester les mangas, pour retrouver cette histoire dans sa suite et dans un format diffĂ©rent. 😚

couv36723126.jpg
Autrice : Daruma Matsuura

Edition : Lumen

Publication : 18 mai 2017

Pages : 312

Prix : 15€

#ISBN:9782371020931

facebook_banner

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s