#PLIB2018·Chronique

Izana : La voleuse de visages [#PLIB2018]

🌸🏯🎭 Résumé 🎭🏯🌸

Dans le monde d’Izana, il y a le dedans et le dehors. Le dehors, c’est tout ce qui s’étend au-delà des murs de la maison : le soleil, les arbres, les autres… tout ce qu’elle n’a jamais vu autrement que dans ses livres ou à travers les carreaux. Car depuis sa naissance, elle vit recluse, bien à l’abri entre quatre murs. Un jour, poussée par la curiosité, la jeune fille décide de braver l’interdit et de s’aventurer à l’extérieur. Bien mal lui en prend – elle comprend que son visage est si effroyable qu’il ne peut être montré au grand jour.

Car si d’ordinaire, la laideur n’est pas un crime, il règne dans le village une terrible superstition. Autrefois se seraient affrontées une sorcière d’une grande laideur et une prêtresse d’une grande beauté : la première, victorieuse, aurait volé son apparence à la seconde. Depuis lors, toute petite fille laide née une certaine année est tuée sur-le-champ, sous peine de porter malheur aux habitants.Cette légende est même le thème d’une pièce de théâtre qui se joue chaque été. Izana y découvre pour la première fois, dans le rôle de la prêtresse, sa propre cousine. Née la même année qu’elle, Namino a été épargnée grâce à sa beauté extraordinaire…

🌸🏯🎭 Mon avis 🎭🏯🌸

Bon les amis, il serait quand même temps que je me mette à jour sur mes chroniques hein ! 😅

Je profite donc de ma séance de kiné (même s’il râle parce que je suis sur mon téléphone 😆) pour vous parler de cette chouette lecture que j’ai effectuée dans le cadre du Prix Littéraire de l’Imaginaire Booktubers App, pendant le weekend marathon lecture qui a eu lieu du 16 au 19 février (étant donné qu’il faisait partie des présélectionnés et qu’il traînait dans ma PAL, c’était nickel !).

Ça a été une assez bonne lecture, que j’ai aimée de façon générale, déjà parce que l’histoire se passe dans un petit village au Japon ⛩, et que c’est un pays que j’aimerais énormément visiter (c’était prévu pour ce printemps mais entre ma perte d’emploi et les séances de kiné pour ma main playmobil, on a dû repousser…), et qu’on peut y retrouver un mélange des traditions et coutumes locales, mais aussi des vieilles légendes et croyances, pas toujours fondées mais qui ont la peau dure, et qui se trouvent être au centre de ce récit.

Une jolie surprise également parce que l’histoire est différente de l’idée que je m’en était faite en lisant le résumé, et puis je n’avais pas fait le lien tout de suite mais l’autrice est aussi celle du manga Kasane, et ce roman (qui est donc son premier) constitue en réalité un préquel aux mangas.

Par contre, si j’ai apprécié ma lecture et que j’ai passé un très bon moment, les personnages ne m’ont pas tant marquée que ça et je ne me suis pas vraiment attachée à eux, et l’histoire ne m’a pas non plus laissé un souvenir impérissable, ce qui fait qu’à mon avis je l’aurais bien vite oubliée… 😅

Quoiqu’il en soit, j’ai quand même bien envie de tester les mangas, pour retrouver cette histoire dans sa suite et dans un format différent. 😚

couv36723126.jpg
Autrice : Daruma Matsuura

Edition : Lumen

Publication : 18 mai 2017

Pages : 312

Prix : 15€

#ISBN:9782371020931

facebook_banner

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s