Publié dans Challenges, Chronique

Fables #1 : Légendes en Exil

Résumé (Time 0_00_00;00).png

Ce que j’en pense…

jaquette-the-wolf-among-us-pc-cover-avant-g-1381339667Je me suis intéressée à ce comics après avoir joué à The Wolf Among Us, un point & clic adapté de cette série papier. J’ai tellement tellement aimé le jeu, que je les avais noté dans un coin de ma tête, j’ai tourné autour pendant des années, en me disant à chaque fois que je les croisais que je les prendrais plus tard, et puis un jour, plus tard, ça m’a pris, et je les ai finalement acheté. Enfin, les deux premiers tomes pour l’instant ! 😛 

Comme j’avais déjà joué à The Wolf Among Us lors de cette lecture, je connaissais déjà un peu l’univers et certains personnages, et je savais que c’était de la réécriture de contes (c’était d’ailleurs pour ça que j’avais commencé le jeu à la base 😛 ).

Il faut savoir que je suis très très friande de ces réécritures, surtout quand elles sont bien traitées, comme ici. J’ai tout de suite accroché avec l’univers, avec ces « nouveaux » personnages, pas si nouveaux que ça, avec l’histoire : les grandes figures de contes obligées de se réfugier dans notre monde après que le leur ait été conquis et dévasté par un ennemi qu’ils appellent l’Adversaire.

J’ai vraiment aimé ce que Bill Willingham a fait des personnages originaux des contes et la façon dont il les a transformés, ils reprennent à la fois leurs caractéristiques originelles, afin qu’on les reconnaisse, mais on parfois un caractère ou un comportement totalement différent de ce à quoi on pourrait s’attendre. Et c’est vraiment ce que j’aime dans les réécritures, parce que bon, si c’est pour réécrire la même chose, je ne vois pas l’intérêt.

Donc bref, en plus d’être conquise par le jeu, la version papier m’a aussi énormément plu. J’ai adoré retrouver tous ces personnages et retourner dans cet univers le temps de quelques pages.

Le seul hic pour moi, ça a été du côté de l’enquête, que j’aurais voulue un peu plus complexe, voire sur plusieurs tomes… Parce que là, pour quelqu’un qui a l’habitude de lire du thriller, la solution se trouve les doigts dans le nez… C’est juste un peu dommage, mais sinon, c’est du très bon. 😉

Petit bonus, à la fin de cette histoire, on peut retrouver un récit sans illustrations, intitulé Un loup dans la bergerie, qui vient compléter le comics, ainsi qu’un genre de « glossaire » présentant les personnages qui apparaissent dans ce premier tome, et nous informant sur leurs histoires et leurs origines. C’est très intéressant et instructif.

En conclusion, si vous aimez les bonnes réécritures de contes, et que vous ne connaissez pas encore Fables, jetez-vous dessus, c’est excellent ! Et n’hésitez pas à tester le jeu, excellent également ! 😉 

Sans titre 1.jpg

e2_orig
Cette lecture s’inscrit dans le challenge Littérature de l’Imaginaire

Un commentaire sur « Fables #1 : Légendes en Exil »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s