Publié dans Challenges, Chronique, Coup de coeur

Golden Son

Résumé (Time 0_00_00;00)

Ce que j’en pense…

Aaaah Golden Son… *-* Vous vous souvenez (ou pas) à quel point j’avais eu le coup de coeur pour Red Rising ?! Eh oui, du coup je n’ai pas tardé pour lire ce tome 2 !

Je ne vous cache pas qu’au début j’avais une petite appréhension, parce que moi et les tomes 2, en général, ça ne fonctionne pas ! Quasiment à chaque fois, quand je surkiffe un tome 1, je trouve le tome 2 trop lent, trop mou, trop niais, trop creux, bref, eux et moi, on ne s’entend pas…

Eh bien laissez-moi vous dire que Pierce Brown a un immense talent, puisque j’ai à nouveau eu un coup de coeur, peut-être même plus énorme que le pour le premier tome (c’est possible ça ? 😛 ).

En effet, Golden Son est encore plus intense que Red Rising, l’intrigue est encore plus élaborée et envoie du pâté !

Ce que j’aime tout particulièrement dans cette saga, c’est que le personnage principal, à l’inverse des autres dystopies pour ado, ne devient pas du jour au lendemain, sous le coup d’une quelconque prophétie ou autre événement surnaturel, le sauveur tant attendu, celui qui est destiné à sauver son monde du méchant de l’histoire et qui ne fait jamais un seul faux pas alors qu’il vient juste d’être propulsé dans un monde qu’il ne connait pas…

Non, ça, c’est du vu et revu. Et non, ici, on en est loin !

Darrow est loin d’être parfait, il a des défauts, il se trompe, avec les conséquences que cela implique et qu’il doit assumer, il doute…

Dans ce tome, je trouve qu’il devient un peu plus sombre, un plus mature que dans Red Rising, il évolue, remet certaines choses en question, et c’est là que Pierce Brown est un génie. Ses personnages sont tellement bien travaillés, tellement crédibles, réalistes, humains. Du grand art, vraiment.

Rien n’est tout noir ou tout blanc, il n’y pas un gentil contre un méchant, chaque personnage est complexe et a son intérêt, et ce n’est pas parce que certains sont nés Ors qu’ils sont cruels, avides, et veulent écraser les autres, c’est bien plus compliqué que ça, leur couleur ne fait pas leur caractère, elle ne les définit pas, mais à cause d’une majorité tous sont mis dans le même panier, ça laisse à réfléchir et c’est un beau message que l’auteur veut faire passer.

Par contre, ce tome confirme ce que je pensais pour le tome 1, ce n’est pas une série à mettre entre toutes les mains, car cette saga est quand même violente et les personnages tombent comme des mouches. Pour moi, c’est un genre de Game of Thrones version dystopique spatiale. Vous êtes prévenus.

Mais clairement, si vous avez déjà lu Red Rising et que vous l’avez aimé, jetez-vous sur cette suite sans hésiter, c’est encore meilleur ! ❤ (petit conseil : soyez sûr d’avoir Morning Star sous la patte lorsque vous terminerez ce tome, sous peine de souffrir de frustration violente spontanée 😛 ).

Sans titre 1

d2_orig
Cette lecture s’inscrit dans le challenge Littérature de l’Imaginaire

980653sciencefictionmini

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s