Publié dans Chronique

Après la nuit/Cette nuit-là

Résumé (Time 0_00_00;00).pngCe que j’en pense…

Une très bonne lecture que j’ai dévorée en un rien de temps !

On va commencer par le seul point noir au tableau, pour moi, c’est que clairement il ne s’agit pas d’un thriller comme annoncé, et même pas tant que ça un policier en fait, puisqu’on ne voit pas vraiment l’enquête ! Je m’attendais vraiment à ce que le passage de Tonie en prison soit assez bref au niveau du nombre de pages, et qu’ensuite on passe la majorité du roman à chercher, à démêler le vrai du faux, tout ça tout ça…

Bon alors, premièrement, moi, au bout des deux premiers chapitres (soit 30/492 pages), j’avais déjà trouvé les réponses aux questions QUI et POURQUOI ? Donc il ne restait plus vraiment grand chose à démêler, et niveau suspense, bon, voilà, ça se posait là…

Après, je reste aussi objective, je me dis que j’en lis pas mal des thrillers et des polars, et  ce depuis plusieurs années, donc ça joue forcément ! Il y a des schémas qui reviennent, et je pense que là, ça m’a semblé évident parce que c’était quelque chose que j’avais déjà vu. 🙂 

Mais quand même, sur le coup, je suis partie défaitiste, en me disant que si j’avais déjà tout trouvé, forcément j’allais me faire chier tout le reste du livre quoi… ^^ »

Et j’ai été agréablement surprise, parce que non, je ne me suis pas ennuyée du tout !  

En ce qui concerne le genre, ça m’a plus fait penser à un témoignage, c’est un livre qui traite énormément du harcèlement, et même si ici c’est de la fiction, ça n’empêche qu’à certains moments j’étais persuadée que c’était VRAI, que ça c’était vraiment passé, et que Tonie nous racontait son histoire. C’était vraiment fort émotionnellement parlant et ça m’a touchée.

Tout ça pour vous dire que c’est extrêmement bien écrit, que ce sont des personnages à la fois forts et fragiles, qui ne sont pas épargnés par la vie, mais auxquels on s’attache et qu’on a envie de voir s’en sortir, parce qu’on se met à leur place et qu’on souffre avec eux.

En bref, une lecture qui partait mal mais qui m’a agréablement surprise par la suite, un « témoignage » sur le harcèlement et les erreurs judiciaires plus qu’un thriller, mais une bonne lecture tout de même. 😉 

sans-titre-1

Citation

Cette histoire sentait le déjà-vu. La sensation atroce de se savoir innocent sans être en mesure de le prouver. L’impression horrible d’avoir commis l’irréparable alors que c’était faux. Le sentiment terrifiant que votre existence vous échappe totalement.

Un commentaire sur « Après la nuit/Cette nuit-là »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s