Publié dans Challenges, Chronique, Coup de coeur, LinieBookClub

Les Fiancés de l’Hiver

Résumé (Time 0_00_00;00)Ce que j’en pense…

C’est la deuxième fois que je lis ce roman, et je ne sais toujours pas par où commencer pour vous écrire ma chronique tant j’en reste soufflée.

Cette histoire, ces personnages, ces lieux, cet univers, TOUT, j’ai tout aimé dans ce livre, autant vous le dire tout de suite, cette série est pour moi un immense méga coup de cœur

Déjà, la couverture ❤ on est d’accord qu’elle est sublime ! C’est d’ailleurs ça qui m’a fait craquer à la base (je précise que c’était quand ce livre n’était pas connu et que tout Booktube n’en parlait pas encore, rassurez-vous, je ne vis pas dans une grotte :P). J’étais tellement intriguée que le côté « grosse pavasse » ne m’a même pas fait peur !

Cette lecture est tellement… aaaah, j’en soupire encore d’extase ! ❤

Je ne sais pas dans quel recoin de son imagination l’auteure est parti nous chercher ça, mais grand bien lui en a pris ! C’est un univers tellement original, tellement magique, fantastique, envoûtant, et riche, et qui sort vraiment des sentiers battus et de ce qu’on a l’habitude de voir en littérature jeunesse, ça fait un bien fou !

Christelle Dabos dévoile un vrai talent de conteuse, associé à une plume très fluide et visuelle, vivante, une magie des mots qui nous entraîne très facilement dans ce monde enchanteur. Elle réussit avec brio à nous dépeindre avec facilité un univers assez complexe, que ce soit au niveau de la géographie, de la politique, des clans et de leurs pouvoirs, des personnages, etc. Au final, rien ni personne n’est tout blanc ou tout noir, et c’est toute la génialité de la chose.

L’histoire est originale, bien menée. Quand on entre dans cet univers, on voyage dans un autre monde, on se laisse transporter et habiter par l’histoire, à tel point qu’elle nous poursuit même le livre refermé. C’est clairement une histoire qui me met de la magie dans les yeux et qui me fait rêver. ❤

Tout comme Harry Potter, c’est une lecture qui a su trouver le chemin jusqu’à mon cœur, et qui restera là à vie, blottie dans un coin.

Les événements se mettent en place petit à petit, révélant de nombreux mystères et complots, qui une fois résolus, en induisent de nouveaux, et croyez-moi, on est pas au bout des secrets de la Citacielle ! Personnellement, je me pose énormément de questions quant aux esprits de famille, leurs livres et la Déchirure. 🙂

Les personnages, à l’image de l’univers, sont aussi d’une grande richesse et bien construits.

J’ai adoré suivre l’évolution du personnage d’Ophélie, ce petit bout de femme maladroite, timide et solitaire, toujours planquée derrière ses lunettes aux couleurs changeantes et son écharpe caractérielle, qui d’un coup, sans avoir rien demandé, se retrouve fiancée de force et transbahutée dans un monde dont elle ne connaît rien, très inhospitalier, au milieu de faux-semblants et de manipulations. Si au début elle a tendance à subir en silence, elle prend son mal en patience et apprend petit à petit à s’affirmer et à vivoter parmi ces nobles malveillants, pour au final démontrer une force de caractère que personne n’avait vue venir.

Quant à son promis, Thorn, c’est mon personnage préféré de l’histoire, parce que je le trouve très complexe et très travaillé. Au début, c’est un personnage vraiment antipathique, froid, rigide, maniaque, hautain, un personnage qu’on n’aime pas quoi ! Et puis au fil de l’histoire, Christelle Dabos nous sème par-ci, par-là, des petites touches de son passé, de sa personnalité, qui nous conduisent à le comprendre un peu, à voir qu’il ne sait pas communiquer, et au final qui nous amènent à s’attacher à lui.

Et j’adore la relation entre ces deux-là, justement parce qu’il n’y a pas de romance (alors que l’histoire est basée sur un mariage arrangé) ! Non pas que je n’aime pas la romance, au contraire, je pense que vous pouvez voir d’après mes lectures qu’il y en a pas mal qui passent entre mes mains, mais c’est tellement cliché dans les lectures ou même les films, les duos qui au début se détestent et finissent par tomber amoureux au bout de 48h… au final, on s’y attend et il n’y aucune surprise, c’en est presque lassant. XD Et donc, là, oui c’est vraiment appréciable que pour une fois ce ne soit pas le cas. Et je dirais que, même si au final ils finissent par s’aimer (ce qui ne me déplairait pas, faut le dire), leur relation aura eu le temps d’évoluer, aura eu le temps de s’installer, ce se sera fait sur la durée, et pas en mode flash éclair quoi. Et j’aime assez.

Les autres personnages apportent aussi pas mal de diversité à l’histoire, même si j’ai trouvé que certains étaient plus fouillés que d’autres, je pense par exemple à la tante Rosaline dont on ne sait pas grand chose au final et pourtant elle est présente tout au long de l’histoire, j’ai eu l’impression qu’elle n’était définie que par sa fonction auprès d’Ophélie, à savoir chaperon… Mais j’ai vraiment adoré Archibald, et surtout Gaëlle et Renard, auxquels je me suis pas mal attachée.

En bref : un GIGANTISSIME coup de coeur ! ❤ Un univers formidable et fascinant qui a su me happer, qui me poursuit dans mes rêves, et dont je n’ai aucune envie de sortir ! Vraiment, si vous ne l’avez pas encore lu, il faut foncer ! (surtout que maintenant, il est sorti en poche ;D )

sans-titre-1

e2_orig
Cette lecture s’inscrit dans le challenge Littérature de l’Imaginaire

 

6 commentaires sur « Les Fiancés de l’Hiver »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s