Publié dans Bla Bla Blog

Je lance un SOS…

Salut les amis, 

Aujourd’hui je ne vais pas vous parler bouquins, mais d’un sujet qui m’est plus personnel, et sur lequel j’espère que vous pourrez m’aider.

Aujourd’hui je vais balancer tout ce que j’ai sur le cœur, mais j’ai besoin que ça sorte.

Aujourd’hui je suis très en colère, très fatiguée, inquiète pour mon futur, à même pas deux doigts de la crise de nerfs.

Aujourd’hui je ne dors plus, et je passe mes nuits à pleurer.

Pourquoi ?

Parce que depuis un an et demi j’ai de graves problèmes de santé avec mon dos, que ce n’est pas opérable car trop risqué, et qu’à ce jour je ne peux ni porter plus d’un kilo, ni faire aucun effort de poussée ou tirée, ni faire de mouvements répétitifs, ni rester debout bien longtemps, et je suis reconnue comme travailleur handicapé. Ça a été difficile à accepter au début, c’est pas évident à intégrer dans la vie de tous les jours (faire les courses ou même le ménage est devenu un sport de haut niveau pour moi 😆), mais à la rigueur, ça, ça va, je gère.

Le côté moins cool, c’est que, du fait de ce handicap, je ne peux plus exercer mon poste de travail. Tous les médecins que j’ai vus sont unanimes sur ce point. 

Je suis technicienne, je travaille pour un établissement dont je tairais le nom, mais que je pense vous n’aurez aucun mal à identifier. Vous savez, ce sont ceux qui vous répètent sans cesse de faire un don, que c’est un bon geste et que ça sauve des vies… Ironique quand on voit le peu d’intérêt qu’ils portent à la santé de leurs employés.

Oui, oui, car là où ça me mets hors de moi, c’est que lorsque j’ai prévenu ma RH de mon changement de statut, à plusieurs reprises, et auprès de différentes personnes, on m’a répondu qu’il fallait voir avec le service médical et qu’ils leur transféraient mon dossier. C’est ce qu’on m’a répondu à chaque fois que je les ai contacté depuis le mois d’avril, où j’ai eu ma reconnaissance de handicap. Bon, soit, ça doit être la procédure a suivre. Mais comment se fait-il alors que le service médical en question, qui est donc censé être au courant, ne m’a jamais recontactée ? Pas une fois. Depuis avril. 

Le seul contact que j’ai avec eux c’est via la médecine du travail, que j’ai également vue à plusieurs reprises, et qui refuse de statuer sur mon aptitude (ou plutôt mon inaptitude) au poste, alors qu’elle a l’attestation de travailleur handicapé, un écrit de mon médecin traitant et un écrit de ma rhumatologue, énonçant spécifiquement toutes ces choses que je ne peux pas faire et préconisant un reclassement sur un poste administratif. C’est écrit noir sur blanc. Mais elle refuse. Obstinément. Pour quelle raison, ça reste un mystère. 

Et pour tout vous dire, j’en suis a un point où à mon dernier rdv avec la médecine du travail, j’ai eu envie de la frapper, mais vraiment. Parce que « Ce n’est pas si évident », m’a-t-elle dit. Pas si évident ??!! C’est juste un putain de papier à remplir bordel !!! J’étais dans une rage folle. Je l’entend encore me dire avec un air dédaigneux « Pas de port de charges supérieur à un kilo ? Vous voulez dire que vous ne pouvez même pas porter une bouteille d’eau ? » Celle-là je l’ai un peu en travers de la gorge. Eh ben non je ne peux pas, c’est écrit sur le papier que m’a fait la rhumatologue, celui que tu m’avais demandé, et qui est entre tes mains ! et pour ta gouverne, c’est pas vraiment moi qui décide hein, c’est elle la spécialiste que je sache ! C’est vraiment du foutage de gueule !

Et pour couronner le tout, parce que sinon c’est pas drôle, mon arrêt de travail s’arrête dans quelques jours, sans prolongation possible pour moi puisque la sécu estime que rien ne m’empêche de travailler et que c’est à ma RH de se bouger les miches pour me reclasser. Ce qui veut dire que si je reste en arrêt je ne serais plus payée. Par conséquent, et vu que comme tout le monde j’ai des factures à payer, je me vois dans l’obligation de reprendre mon travail, contre plusieurs avis médicaux, avec comme options : 

♦ soit de ne pas effectuer les tâches qu’on me demande de faire car contre avis médical, auquel cas je risque fort de me faire taper sur les doigts, voire licencier,

♦ soit de reprendre le travail normalement, au risque d’aggraver mon état de santé et me retrouver clouée à vie dans un fauteuil roulant.

J’ai donc le choix entre perdre mon travail ou perdre mes jambes, je pense que vous comprenez maintenant la raison de ce message. Oui, je suis choquée. Parce qu’on est bien d’accord, aucune de ces options n’est acceptable

Le truc c’est que je suis face à un mur, je ne sais plus à qui m’adresser, rien ne bouge jamais, personne ne m’écoute, tout le monde s’en balance, et je suis désespérée. Voilà où j’en suis. Voila pourquoi j’écris cet article. Je n’ai pas l’habitude de laver mon linge sale en public mais là ça m’énerve tellement si vous saviez !

Je suis fatiguée de me battre contre des courants d’air et de voir qu’au bout de 6 mois, rien n’a évolué ! Fatiguée de les voir se renvoyer la balle. Fatiguée de ne plus dormir, fatiguée de pleurer, fatiguée d’être dans l’incertitude, de ne pas savoir ce qui m’attend.

Je suis tellement frustrée aussi car c’est moi qui en pâti alors qu’eux dorment sur leurs deux oreilles ! Moi tout ce que je demande c’est de pouvoir travailler, dans de bonnes conditions pour ma santé ! C’est TOUT ce que je demande.

C’est pour ça qu’aujourd’hui je m’adresse à vous. Déjà parce que ça me fait un bien fou de lâcher toute cette pression, je crois que je n’étais pas loin d’exploser. Aussi pour vous expliquer ma situation, et la raison pour laquelle je suis moins active sur la chaîne en ce moment. Ça me préoccupe énormément, je ne pense qu’à ça, ça tourne sans arrêt dans ma tête, et dans quelques jours je vais devoir faire un choix que je ne peux tout simplement pas concevoir.

Alors je vous appelle à l’aide. Parce que je suis à bout. Parce que j’en ai marre de sourire alors que non, ça ne va pas. Parce que gérer ça, en plus de mon dos, c’est un fardeau trop difficile à porter pour moi. Parce que peu à peu, ces gens sont en train de me pousser vers la dépression. Parce que je ne sais plus quoi faire. Parce que peut-être certains d’entre vous ont des connaissances en droit ou auront déjà eu à faire avec ce genre de pratique, je ne sais pas. Mais là, cette situation n’est juste plus possible pour moi.

21 commentaires sur « Je lance un SOS… »

  1. J’ignore franchement quelles sont les dispositions légales de recours prévues dans ce cas mais je ne peux que te conseiller d’aller te renseigner du côté de l’inspection du travail ou des Prud’hommes qui pourront peut-être (peut-être !) t’être utiles ou te conseiller. Mais je n’en suis pas sûre à 100%. Peut-être aussi que AlloServicePublic (le 3939) pourrait te rediriger vers un service adapté et apte à te conseiller sur la marche à suivre. Mais je te confesse mon ignorance. Néanmoins je vais relayer ton appel à l’aide, en espérant que quelqu’un pourra être plus compétent.

    Aimé par 1 personne

      1. Je pense que juste leur poser la question pour savoir si c’est dans leurs missions et s’ils peuvent au moins te conseiller, ne coûte rien. Tu peux jeter un oeil sur leur site pour voir si c’est leur périmètre. Désolée de ne pouvoir en faire plus.

        J'aime

  2. Punaise ! ça me fait mal au ventre de te voir dans cet état ! J’ai lu les quelques conseils du début, je ne peux que être d’accord avec : quoique pour la MDPH j’ai un doute… enfin peut-être que celle de ton département soit meilleure que la mienne ! Je vis exactement la même chose que toi, j’ai également un statut handicapé lié à mon 1er cancer (chordome… maladie orpheline donc tout le monde s’en fout !). Bref, j’ai repris le travail en mi-temps thérapeutique avec poste aménagé et restrictions de la médecine du travail… Evidemment tout ça est sur le papier !!… quand j’ai vu que je ne tenais même pas 2 jours, j’ai interpelé la mdph pour un complément de ressources, aide à la maison, aide technique car j’ai eu besoin d’une barre de maintien dans les toilettes et bientôt le fauteuil ! Réponse des critères retenus : « pas assez malade (j’ai les mêmes symptômes de mobilité que toi + auto-sondage, anisme, dégradation du rachis inopérable) ! et en plus ils faut que je ne justifie d’aucun revenu pendant 1 an ! (mdrr tu fais comment ?!)… du coup, je me suis résignée à aller bosser « comme quelqu’un de normal »… je me suis bousillée bien sûr (mon espérance de vie qui était de 15 ans est descendue à 10 ans) mais j’ai tenue en serrant les dents, en pleurant dans les wc… 1 an comme ça avec de la fièvre, à me shooter d’antalgiques et de d’anxiolytiques… et là je termine mon 50% thérapeutique pour un retour à un temps plein ! (bah voyons !) et tu sais quoi ma Céline ?… j’ai été « sauvée » le 12 octobre par le diagnostic d’un 2ème putain de cancer (au sein)… du coup je récupère tous mes droits de congés longue maladie… parce qu’il n’a rien à voir avec le 1er cancer et j’ai travaillée 1 an sans m’arrêter une seule fois (si tu savais le nombre de fois où je voulais m’arrêter… je n’en pouvais plus… il y a même eu des moments où quand je prenais ma voiture pour aller travailler je pensais grave à aller me jeter par la falaise… ) et là avec ce super nouveau cancer que tout le monde connaît, j’espère enfin être reconnue dans mon handicap… enfin on m’a qd même sorti à la drh « vous vous auriez arrêtée une seule journée, c’était mort pour récupérer vos droits ! » (mais ça personne ne te le dit !).
    Je comprends ton S.O.S. !! Je sais que tu aimerais reprendre ta vie, que tu es quelqu’un de courageux et que tu ne mérites pas toute cette merde ! Mais surtout ne lâche rien ! Défoules-toi ici si ça peut te faire du bien, fout-leur un accident de travail (de toute façon ils t’ont déjà atteinte !), tu as peut-être un pôle social dans ton entreprise, vas plus haut au niveau hiérarchie (de toute façon tu n’as plus rien à perdre), vois un conseiller juridique spécialisé (tu dois avoir une liste auprès de la mdph ou du travail) un psy pour passer en « incapacité de travail »… Je suis sûre que tu vas trouver TA solution !! Garde ce sourire et ce pep’s qui est en toi !! …et ne laisse personne t’abattre !
    Je te fais d’énormes bisous et je suis tellement heureuse de te connaître (même si ta chaîne est en suspens). Ne t’inquiètes pas nous serons toujours là pour toi !! Courage ma belle ❤
    Ingrid

    Aimé par 2 people

    1. Merci ma Ingrid, ça me fait tellement plaisir tous tes encouragements, ça me touche tellement, j’en ai chialé en te lisant… et ça me redonne la niaque ! ❤ par contre quand je vois ce qui t'es arrivé et t'arrives encore, je me sens un peu nulle de me plaindre, et je me dis que la vie est vraiment moche… Je ne te connais que par claviers interposé mais je sais que tu es une personne formidable, une personne que j'aimerais rencontrer en vrai parce que je sais qu'on ne serait jamais à court de conversation et qu'on s'entendrait comme larons en foire ❤ et je trouve ça tellement injuste tout ce qu'il t'arrive ! Toi non plus ne lâche rien !!! On va y arriver ! Je te fais d'énoooormes poutoux ❤ Courage à nous deux ! Plein de love !

      J'aime

  3. Tu peux déjà rentrer en contact avec ton médecin du travail qui pourra t’épauler dans tes démarches de travailleur handicapé. Rentre en contact avec ta MDPH, ainsi que ton SAMETH ou Cap Emploi. Ils seront qualifiés pour te répondre. Tu ne peux pas rester dans cet état. N’hésite pas à demander !

    Aimé par 1 personne

    1. Le problème c’est que j’ai déjà vu mon médecin du travail plusieurs fois et qu’il refuse de faire quoi que ce soit, il ne veut pas prendre de décision en gros… C’est lui qui bloque tout le processus car tant qu’il ne me déclare pas inapte pour ce poste, la RH ne peut pas engager la procédure de reclassement… de ce que j’ai compris. Le SAMETH m’a envoyé bouler en disant que je n’étais pas un cas prioritaire… Je vais contacter la MDPH oui pour voir ce qu’ils me conseillent… là j’ai déjà contacté quelques organisations d’après les conseils qu’on m’a donné aujourd’hui, et l’inspection du travail pour avoir des renseignements 🙂 j’espère que ça va porter ses fruits ! En tout cas, merci pour ton message, c’est vrai qu’à plusieurs cerveaux on est toujours plus efficace que seul dans son coin 😉 merci encore, des bisous ❤

      J'aime

        1. Tout s’est tellement enchaîné ces derniers jours ! J’ai contacté une dame au CHSCT et comme il lui est arrivé à peu près la même chose (dans la même boite xD) elle prend les choses très à coeur ! Elle a vu ma RH et la médecin du travail jeudi dernier (le 10) et apparemment elle leur a bien tapé sur les doigts ! du coup, moi qui n’avait jamais de réponse à mes messages, là lundi tout le monde m’a téléphoné, ou envoyé un mail ! Un truc de dingue ! Finalement j’ai eu ma visite de reprise mardi matin AVANT de reprendre le travail, comme j’avais demandé, car je trouvais ça inconcevable de reprendre comme ça en mode normal et d’attendre 8 jours alors que je suis reconnue handicapée… et alors le changement d’attitude et de discours de la médecin du travail ! On aurait dit le jour et la nuit ! Je m’étais préparée avec des textes de loi et tout, je pensais devoir argumenter, me défendre, partir en guerre comme d’habitude, mais là même pas, elle a dû sacrément se faire remonter les bretelles ! du coup elle m’a mise « apte avec restrictions » avec une liste de restrictions longue comme le bras, du coup en gros je suis apte à ne rien faire quoi mdr !!! Je vais donc au travail pendant 15 jours le temps qu’elle fasse son étude de poste, mais je n’ai le droit de rien faire, du tout ! Donc je m’assois et je lis depuis 2 jours, je fais la papotte aux collègues 😛 ça me crève quand même vachement, quand je rentre le soir je suis au bout de ma vie, et en général je me je te dans mon lit direct, mais ça doit être aussi parce que je n’ai plus l’habitude des transports etc. Voilou donc dans 15 jours je dois revoir la médecin du travail et (en toute logique) elle devrait me mettre inapte sur ce poste… Je suis quand même contente que ça avance et ça a l’air de s’arranger pour moi donc le moral est pas mal remonté là 😀

          J'aime

  4. Courage à toi, je ne peux malheureusement pas t’aider mais tu as tout mon soutien et d’un autre côté ça me fait tellement peur en te lisant…

    Je m’explique, je suis en plein diagnostic pour savoir si je suis autiste asperger. Étant donné les premiers résultats et les aides déployées à l’université pour m’aider le verdict sera sûrement positif. Je sais que ça n’a rien à voir avec toi. Si je dis ça c’est par rapport au monde professionnel qui m’attend. Les handicaps invisibles ne sont pas faciles à porter, les gens disent facilement de toi que tu simules et qu’il faut que tu arrêtes avec tes jérémiades. Je suis censée me faire reconnaître comme étant handicapée par je ne sais plus quel organisme. Celui-ci devra me donner des aides et m’aider pour mon futur travail. Mais qu’en est-il vraiment? Je suis hypersensible au bruit, à la lumière, au toucher, au goût et à l’odeur. Ça va être compliquée de m’isoler dans une librairie… J’ai un premier stage au mois de février. D’un côté je suis tout excitée de découvrir cet univers rempli de livre mais d’un autre côté, comment vont se passer mes relations avec collègues, clients, patron? Je ne comprends pas les codes sociaux, les sous-entendus, le second degré. Tout ce que je te dis sont de petits aspects de ce qu’est mon quotidien. C’est dur à vivre mais je suis née ainsi. C’est seulement à l’âge de 21 ans que l’on me diagnostique.

    Alors certes c’est du pipi de chat comparé à ce que tu as, je ne suis pas venue pour me plaindre ! Bien au contraire, je voulais expliquer ma peur et mon appréhension face à ce système qui dénigre les handicapés.

    Je te souhaite encore plein de courage, soi forte ! 🙂

    J'aime

    1. Noooon ce n’est pas du pipi de chat ! Il ne faut pas minimiser ce que tu as, c’est différent de moi, mais c’est important aussi ! Et comme tu dis, les gens ont souvent du mal avec le fait que je soit handicapée alors que ça ne se voit pas, ils ont du mal à laisser la place en caisse ou dans le bus… mais il ne faut pas se laisser faire, si ton handicap est reconnu, c’est qu’il y a une raison, et s’ils veulent la place, ils n’ont qu’à prendre la santé qui va avec, point final ! Plein de courage à toi aussi, j’espère que ton stage va bien se passer (mais y a pas de raison, ça va le faire ;D ) des bisous !!

      J'aime

  5. Coucou,
    Les lourdeurs de l’administration dans toute sa splendeur…dans le côté juridique pour harcèlement je peux te dire que c’est la même chose, on n’est pas aidé.
    Je suis désolée de ce qui t’arrive et ne peux rien faire d’autre que t’envoyer un gros câlin et te souhaiter beaucoup de courage. Heureusement certains ont su te donner des tuyaux.
    Sinon j’ai un cabinet de Dermato qui cherche une secrétaire sur Reims mais c’est le Smic et pas forcément ta région (45min de Paris en TGV).
    Gros gros bisous

    J'aime

  6. Coucou. Je viens de voir ton post et j’avoue que ça me touche dans le sens ou moi c’est l’inverse ce qui se passe à mon boulot. On a une nana qui a une « incapacité » à tenir un standard pourtant répondre à des appels depuis son poste ou en passer (et par dizaine) bizarrement elle n’a pas de soucis.
    Mon conseil serait de demande à la médecin du travail, un autre avis d’un autre médecin du travail. De souvenir tu as le droit. Surtout si tu as des justificatif de deux medecins.
    Ton medecin généraliste et ta rhumato ne peuvent pas t’aider? La nana que je te parle au dessus à un très bon medecin il l’a foutu 2 ans en arret pour dépression, bizarrement la sécu n’a jamais rien dit! ni mon employeur… Moi j’ai 3 arret dans l’année j’ai le droit à un courrier pour dire qu’au prochain arret j’aurais le droit à un contrôle…
    Sinon passer par l’inspection du travail en lançant un SOS en leur disant ce que tu nous écris. tu aura peut être de la chance.
    En tout cas je te fais un gros calin, je te dis bon courage dans toutes ses épreuves. Gros bisssouuuu

    J'aime

    1. L’inspection du travail ne m’a jamais répondu, je pense qu’ils sont débordés xD mais j’ai contacté le CHSCT, la dame a vu et ma RH et la médecin du travail… bizarrement en 2 jours le problème est quasiment réglé !! C’est dingue qu’il faille menacer pour être entendue quand même ! Enfin bon, ça avance c’est tout ce que je voulais 😉 merci pour ton message, gros bisous !

      J'aime

  7. Ton article m’a donné des frissons. On sent à quel point tu es à bout, et je suis choquée du comportement de tes employeurs.

    Alors déjà j’ai envie de dire : la santé avant tout. Tu ne peux pas avoir d’aides ou indemnités si tu ne travailles pas ?
    Ensuite pour ça : « ♦ soit de ne pas effectuer les tâches qu’on me demande de faire car contre avis médical, auquel cas je risque fort de me faire taper sur les doigts, voire licencier, » je ne pense pas qu’ils puissent te licencier si tu ne fais pas le boulot qu’ils te disent CONTRE ton avis médical. Puisque tu leur a donné/montré/dit, ils sont au courant. Ce n’est pas un manque de volonté, c’est un avis médical. C’est important.

    Est-ce que la situation s’est débloqué ? Avant de reprendre ton boulot, tu devrais aller dans le boulot de la RH ou de ton/ta responsable et que les choses soient claires.

    En tout cas je te souhaite beaucoup de courage, je t’envoie tout mon soutien !

    J'aime

    1. Oui j’ai contacté le CHSCT, la dame m’a dit « tu ne fais rien ! s’ils te font des remarques c’est harcèlement moral, et s’ils te virent laisse les faire, ils l’auront dans le cul car ils n’ont pas droit ! » bizarrement elle les a vu jeudi, mardi j’ai eu ma visite de reprise, alors que ça fait 6 mois que je la demande ! du coup je suis apte avec une liste de restrictions tellement longue que je ne peux rien faire mdr donc là concrètement je vais au boulot mais je ne travaille pas… Merci pour ton soutien en tout cas, des gros bisous ❤

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s