Publié dans Chronique

Dreamology

Résumé :

Depuis son enfance, Alice mène une double vie. La vie réelle, où elle habite seule avec son père… et sa vie en rêves !

Toutes ses nuits sont peuplées d’aventures extraordinaires et surtout d’un garçon de son âge : Max. Au fil des années, elle est tombée amoureuse de lui et ne pense qu’à se coucher le soir pour le retrouver.

Mais le jour de sa rentrée au lycée, Alice voit Max. En chair et en os. Le garçon de ses nuits existerait-il vraiment ?

Sauf que lui ne semble pas la reconnaître. Pire, Max a déjà une petite amie. Céleste, une fille adorable, qui le connaît depuis longtemps et qui l’a aidé à traverser les moments difficiles de sa vie… réelle.

Pourtant, alors qu’Alice s’apprête à manger par erreur un gâteau auquel elle est allergique, Max se précipite vers elle pour l’en empêcher ! Car lui aussi rêve d’Alice depuis l’enfance. Et bientôt d’étranges événements se produisent…

Mon avis :

Je remercie Camille ainsi que les éditions Michel Lafon pour ce roman, que j’ai eu l’occasion de découvrir lors du salon du livre de Montreuil. Dreamology est mon tout premier livre en partenariat avec cette maison d’édition et je suis vraiment super heureuse d’avoir pu le découvrir en « avant-première ».

J’ai tout de suite été attirée par la couverture, toute colorée en bleu, rose, jaune, très punchy-flashy, qui correspond au final totalement au caractère d’Alice et à ses rêves rocambolesques. De plus, le résumé m’a énormément emballée de par le sujet traité, le monde des rêves, et son étrange connexion à la réalité par le biais d’Alice et Max. Je me faisais donc une joie de partager leurs aventures.

Malheureusement, cette histoire n’a pas été ce que j’espérais, en particulier au niveau de la fin… Mis à part le côté un peu loufoque que j’ai bien aimé, j’ai trouvé que l’auteure avait mal exploité le sujet et l’intrigue. Et c’est vraiment dommage (et en même temps un peu frustrant), parce que l’idée de départ avait énormément de potentiel !

Déjà, le récit est ponctué, tous les 2 ou 3 chapitres, des rêves d’Alice, ce qui pourrait être vraiment génial, sauf que… je n’ai pas trouvé que ça apportait tellement à l’histoire en fin de compte.

Au sujet des protagonistes, j’ai beaucoup aimé Alice, à cause de toute sa fantaisie et son imagination, mais je me dis quand même que c’est bien commode pour ces jeunes adolescents de n’avoir aucun parent sur le dos, voire même à la maison, et ça leur laisse une liberté de mouvement plutôt pratique. De plus, on nous introduit le personnage de Petermann, qui devient en quelque sorte la clé de ce mystère, mais ce n’est qu’à la fin qu’on comprend vraiment son rôle, et au final je me suis dit « tout ça pour ça ! » En fait, je crois que j’aurais aimé un peu moins de longueurs avec ce personnage et un peu plus de complications et d’action à la fin, au lieu de se concentrer un peu trop sur une banale histoire de « je t’aime, moi non plus » entre Max et Alice tout au long du roman.

La fin justement, était bien trop rapide et FACILE !! Les réponses tombent en un claquement de doigts, le problème est résolu du premier coup, et tout est bien qui finit bien… ^^ » Beaucoup de choses ne sont pas expliquées, notamment la découverte de Yang. D’ailleurs, je me pose pas mal de questions sur la cohérence de l’histoire à ce sujet : pourquoi n’a-t-elle jamais tenté d’autres expériences, vu que celle-ci avait fonctionné ? Pourquoi n’a-t-elle jamais déposé un brevet sur sa machine ? Parce que c’était contraire à l’éthique ? Mais elle a quand même fait une découverte majeure !… Et si ce coup d’essai n’était qu’une expérimentation, qui plus est datant de 10 ans, comment se fait-il qu’elle sache y remédier si facilement ? Non parce que là, c’était comme se servir d’un micro-ondes pour elle, j’étais bluffée ! Vous voyez donc, beaucoup trop de questions et pas assez de réponses.

En bref, une histoire que j’ai bien aimée, mais que j’ai trouvée un peu trop facile, et malgré une lecture fluide et agréable, je n’y ai rien trouvé d’addictif… si je fermais le livre, rien ne me poussais à le reprendre. Une toute petite déception pour moi donc, au vu du potentiel de l’histoire et de mes attentes.

Néanmoins, pas mal d’autres blogueurs et booktubeurs ont adoré ce livre, je vous conseille donc d’aller voir leurs avis avant de vous décider ;D

Dreamology2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s