Publié dans Chronique

Loin de tout

Résumé :

Après avoir perdu son premier amour dans un accident, Camryn, 20 ans, plaque tout pour partir à l’aventure. C’est alors qu’elle rencontre Andrew, qui n’a pas été épargné par la vie lui non plus. Camryn a beau s’être juré de ne plus jamais tomber amoureuse, l’amour se révèle à elle sous de multiples facettes au cours de ce voyage. Un road trip improvisé qui marque le début d’une nouvelle existence exaltante. Mais l’insaisissable Andrew cache un secret qui peut les lier à jamais ou les détruire pour toujours…

Mon avis :

Je me suis laissée tentée par ce livre qui a beaucoup fait parler de lui et dont on ne compte plus les avis positifs… et j’ai été bien déçue, je me sens un peu comme le mouton noir au milieu du troupeau ! xD

Mais bon, ce qui me rassure c’est que ma mère l’a lu, et même elle qui d’habitude ne lit pas du tout les mêmes choses et n’a pas les mêmes avis que moi, là elle est à peu près d’accord avec mon ressenti.

Tout d’abord la couverture : elle est super jolie, attire l’oeil, correspond bien au contenu, mais je trouve que le résumé en dévoile trop, et c’est dommage car, du coup, on n’a plus aucune surprise sur l’intrigue, on sait ou on devine tout ce qu’il va se passer, même la fin, le secret d’Andrew…

Pour ce qui est des personnages, on a une alternance de points de vue entre Camryn et Andrew, et vous savez maintenant que les points de vue multiples c’est quelque chose que j’aime beaucoup dans les romans car je trouve que ça donne une histoire plus complète, plus complexe, plus aboutie, etc. Sauf que là, ce n’est pas le cas !

Bon je vous mentirais si je vous disais que j’avais détesté ce livre de part en part, j’avoue que j’ai quand même dévoré la première moitié (malgré tout ce que je lui reproche) à une vitesse ahurissante… J’ai bien aimé le fait que ça parte sur un road trip, j’ai bien aimé le fait qu’il y ait une romance, qu’il y ait cette rencontre qui soit un peu comme le fruit du destin, que Camryn et Andrew se découvrent l’un l’autre au fil du temps, j’ai bien aimé le fait que les deux personnages veuillent envoyer balader les conventions sociales, et les références musicales, malheureusement c’est TOUT ce que j’ai aimé dans ce livre !

Le personnage de Camryn m’a posé énormément de souci car je n’ai pas réussi à m’attacher à elle, pour une quantité de raisons. Bien sûr, ce qu’elle traverse est triste et difficile, mais je n’ai à aucun moment ressenti de la peine ou du chagrin, ni même de l’empathie pour elle. Ce qui m’a le plus dérangé je crois, c’est que, toute la première moitié du livre, elle m’a donné l’impression d’être limite une petite fille modèle, sage, rangée, qui sait s’arrêter de boire quand il faut et être prudente, et à partir de la moitié BAM! elle change du tout au tout, et j’ai vraiment eu l’impression d’avoir affaire à deux personnages différents, avec des mentalités bien distinctes, et puis POUF ! vers la fin, elle redevient la Camryn du début… Perturbant !

En plus, mademoiselle se sent différente des autres, bon, ok, admettons ! Mais qu’elle se prenne pour une pseudo-philosophe à parler de l’océan etc., alors qu’elle ne regarde pas une fois par la foutue fenêtre de son bus… euh, y a que moi qui ne trouve pas ça logique ?

En parlant de ça, on nous vend un road trip, ça part comme un road trip, mais elles sont où les descriptions de paysages, bordel ?!! Parce que moi, à part l’intérieur d’un bus, l’intérieur d’une voiture, l’intérieur de bars et de chambres d’hôtels, j’ai pas vu grand chose hein… Ah si, pardon, j’ai presque failli oublier les abdos d’Andrew et les coiffures, maquillages, vêtements de Camryn… ça, on les voit, y a pas de problème !

C’est dommage quand même parce qu’ils passent par je ne sais combien de villes, je ne sais combien d’états, ils restent un moment à la Nouvelle-Orléans, mais pas une seule fois on a une description des lieux. Perso, j’aurais adoré avoir une description de la Nouvelle-Orléans, autre que l’intérieur de ses bars.

Donc bon, pour le côté road trip, on repassera…

Ensuite, il y a le point de vue pas crédible de la chose : on rencontre deux personnages HYPER stéréotypés, avec d’un côté la blonde pulpeuse qui ne peut pas faire trois pas sans s’attirer les convoitises de la gent masculine alentour, et qui tombe sans arrêt sur des pervers, et de l’autre le gars hyper beau gosse un peu bad boy, avec des tablettes de chocolat à faire baver toutes les filles, et qui en plus conduit des voitures de collection, joue de la guitare et chante comme un dieu… vous avouerez qu’ils étaient faits pour se rencontrer ces deux là, non ?

On ajoute à ça qu’ils sont relativement jeunes (d’ailleurs je leur donnerai moins que l’âge qu’ils disent avoir xD), ils n’ont pas l’air d’avoir fait d’études et vivent au crochet de leurs parents puisque sans travail, mais arrivent quand même à se payer le tickets de bus (bon, je vous l’accorde pour celui-là, ça doit pas valoir super cher non plus…), l’essence pour la voiture, les fringues neuves et produits d’hygiène, la nourriture, les boissons dans les bars, et les chambres d’hôtels, en double vu qu’ils en prennent une chacun, avec à l’intérieur des chambres wc/salle de bains, avec baignoire, s’il-vous-plait ! Et ils n’ont pas vraiment l’air de se soucier de l’argent…  Seraient-ils riches ?? Non parce sinon il va falloir m’expliquer… Quelques jours passent encore, mais plusieurs semaines, comme ça, à l’hôtel, je ne sais pas si vous vous rendez compte mais ça coûte un bras, et faire une lessive coûte quand même beaucoup moins cher que racheter des vêtements, mais bon.

Et alors, dernier point, mais c’est bien celui qui m’a donné le plus envie de fermer le bouquin et de ne plus jamais l’ouvrir (j’ai failli ne pas le finir à cause de ça), ce sont les scènes de sexe… Pourtant, je ne suis pas prude, j’ai lu d’autres romances, d’autres scènes de sexe, d’autres passages érotiques, mais je suis désolée, ça pour moi ce n’est pas érotique, pardonnez-moi de l’expression mais c’est écrire du cul pour du cul, le langage est vulgaire, et il y a tellement d’autres mots dans la langue française pour décrire ça, que là, pour moi, ce n’est pas passé… D’autant plus que les personnages n’emploient ce langage vulgaire QUE pendant les scènes de sexe, ce qui fait que j’ai eu l’impression d’avoir deux styles d’écriture. J’ai eu l’impression que l’auteure cherchait en faire trop, et en plus, à mon sens, ça casse vraiment toute la magie de leur relation.

En bref, j’ai eu l’impression de suivre deux ados en fugue plus qu’un road trip, beaucoup de choses ne sont pas crédibles, et dans la globalité je n’ai pas aimé ce livre. C’est dommage, car ce n’était pas trop mal parti, ça se lisait vite, y avait un potentiel, mais la 2ème partie du livre m’a vraiment freinée… Après, je sais que beaucoup ont adoré, y a eu pas mal de bons avis, donc même si je n’ai pas aimé, je ne peux pas vous le déconseiller, le mieux je pense est de vous faire votre propre avis.

JA REDMERSKI+infos

Livre lu avec le groupe Goodreads #BookaholicBuddies

 

Un commentaire sur « Loin de tout »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s