Publié dans Chronique

Promise

Résumé :

Cassia, 17 ans, vit dans une Société prétendument idéale qui dicte tout : les distractions, le travail, le lieu d’habitation, la nourriture, les vêtements, même la mort est programmée. Mais surtout, les Officiels organisent les mariages selon des critères de compatibilité idéale. Aussi, quand Cassia apprend qu’elle est promise à Xander, son meilleur ami depuis l’enfance, tout semble parfait !

Étrangement, c’est le visage d’un certain Ky qui apparaît sur le fichier numérique consacré à son Promis, avant que l’écran ne s’obscurcisse…

Une erreur, lui dit-on ? Car Ky est issu d’une classe inférieure et n’a pas le droit de se marier. Intriguée, Cassia cherche à mieux connaître ce garçon au passé mystérieux. Ky est un garçon sensible qui lui fait découvrir l’écriture, la création poétique…

Mon avis :

J’ai énormément aimé ce premier tome, qui nous plonge dans un univers futuriste totalement sous contrôle, où tout ne fonctionne que par statistiques et calculs de probabilité.

Et pourtant, c’était loin d’être gagné car le résumé est très évocateur et nous annonce très clairement un triangle amoureux, et vous savez aussi bien que moi que j’ai les triangles amoureux en horreur…

Mais d’un autre côté, j’étais vraiment intriguée par cette série dont j’ai entendu du bien, et je voulais m’en faire mon propre avis.

Alors, oui, c’est vrai, le triangle amoureux est très présent, dans ce tome-là en tout cas, MAIS il n’est pas lourd, et ne m’a pas agacée, tout simplement parce que le personnage principal, Cassia, ne fait pas la girouette entre les 2 garçons, et ça ne tourne pas en rond… 

En fait, je pense même que ce triangle va disparaître dans la suite de la série, car Cassia sait qui elle aime en son cœur (et nous aussi, ça se devine au résumé !), mais sa tête lui dicte une autre conduite, c’est son éducation au sein de la Société qui la fait hésiter, elle a du mal à se détacher des règles, de son devoir, elle ne veut pas trahir sa communauté, ce qui se comprend en un sens. C’est vrai que si on se place de son point de vue, je comprends qu’elle ait fait confiance tout ce temps à la Société… Pourquoi douter d’un système qui vous veut du bien ?

Enfin bref, toujours est-il qu’au final, elle se retrouve tiraillée en volonté et obligation, mais elle va devoir faire un choix, et j’ai trouvé très intéressant d’assister à l’évolution de ce personnage, qui change du tout au tout entre le début et la fin du livre.

En effet, suite à une erreur lors de son couplage et aux derniers mots de son grand-père, Cassia commence peu à peu à se poser des questions, et à remettre en cause les règles établies par les Officiels. Elle se rend compte petit à petit que la Société n’est pas si « parfaite » qu’elle veut le faire croire, elle est même carrément injuste envers certains, et, si on y réfléchit deux secondes, leur façon de penser est totalement incohérente car ils prétendent vouloir la paix et l’harmonie, mais ils ont bâti un système d’exclusion sociale en créant les Aberrations et Anomalies, et ils ne laissent aucun choix, aucun libre arbitre aux citoyens. C’est sûr qu’ils n’ont pas tous ces problèmes de chômage, de criminalité et de santé, mais aussi belle et aussi dorée soit la cage, ça reste une cage !

Je voulais aussi parler de la couverture, qui est très bien choisie et qui correspond très bien au contenu. En effet, la bulle représente l’enfermement de Cassia aussi bien physique que psychologique au sein de la Société. Le vert est symbolique et peut représenter la couleur de la robe de Cassia lors de son banquet de couplage, ce que je trouve judicieux puisque c’est par cette scène que tout débute, et aussi la couleur d’une des pilules distribuées par la Société. D’ailleurs si on y regarde de plus près, il y a trois pilules, une verte, une bleue et une rouge, aux couleurs des trois tomes de cette trilogie. 🙂

En bref, un très bon premier tome, qui pose les bases de l’univers et nous introduit des personnages bien travaillés, qui est écrit de façon simple et fluide, avec un petit côté poétique très sympa, et qui se lit très rapidement.

Ally CONDIE_Promise+infos

Citations :

Mais il y a Ky. Et s’il est le seul à rester sur le bas-côté de la route pendant que quatre-vingt-dix-neuf pour cent des autres sont comblés, alors je m’insurge.

Trailer :

Un commentaire sur « Promise »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s