Publié dans Challenges, Chronique

Marquée

Résumé :

Entrez dans la Maison de la Nuit à vos risques et périls.

Dans un monde qui pourrait être le notre vit Zoey Redbird, une adolescente presque comme les autres…

Un soir après les cours, un jeune homme inquiétant s’approche d’elle. Soudain, il la désigne du doigt et lui dit :

« Zoey, ta mort sera ta reconnaissance, ton destin t’attend à la Maison de la Nuit. »

A ces mots, une marque mystérieuse apparaît sur son front. Zoey est terrifiée mais – elle le sait – elle doit intégrer le pensionnat où sont formés les futurs vampires, pour y réussir sa Transformation ou… mourir.

Mon avis :

Zoey Montgomery déteste son beau-père. Elle partage son temps entre les cours, qui ne la passionnent pas plus que ça, sa meilleure amie Kayla, qui parle un peu trop, et son petit-ami Heath, avec lequel elle a décidé de rompre. Bref, elle mène une vie d’adolescente tout à fait normale.

Jusqu’au jour où elle est Marquée. Novice dans le monde des vampires, elle doit intégrer la Maison de la Nuit où elle devra rester 4 années afin d’achever sa Transformation, sans quoi elle mourra. Accueillant sa nouvelle vie sous le nom de Redbird, Zoey va vite se rendre compte qu’elle est bien plus qu’une novice, et que quelque chose ne tourne pas rond dans cette école… Est-elle vraiment arrivée là par hasard ?…

Je ne peux pas perler de ce livre sans commencer par le commencement : la couverture !

En effet, l’objet livre en lui même est particulièrement beau, avec des dessins, des sortes d’arabesques, en relief, ce qui donne au livre un aspect unique.

Cependant, après avoir lu quelques chapitres, j’ai eu un peu de mal avec le résumé en quatrième de couverture… D’après ce qu’il est écrit, on s’attendrait plutôt à ce que Zoey se fasse aborder par un type louche dans une ruelle sombre… Alors que cette scène se passe en sortie de classe, devant son casier, vers 15h30-16h, ce qui pour moi, est encore l’après-midi et non pas le soir… Bref, vous me direz que je chipote et que ce ne sont que de petites imprécisions, mais ça m’a donné cette impression que la personne qui a écrit ça avait survolé l’histoire comme ça vite fait et ne savait pas à 100% de quoi elle parlait…

Autre point, lorsque l’on débute cette lecture, il n’y a pas vraiment d’introduction, ça démarre très très vite, peut-être un peu trop justement. Je dois avouer que durant les 4-5 premières pages, j’étais un peu perdue. Par exemple, au début, rien ne laissait deviner que le récit se déroulait dans un monde dans lequel les humains ont connaissance de l’existence des vampires. Ou encore le nom de famille de Zoey, qui n’est pas Redbird au début, donc on se demande un peu le pourquoi du comment. Pour faire court, ces quelques pages ont été, pour moi, assez déroutantes

Mais n’ayez pas d’inquiétudes, car je peux vous dire que la suite rattrape tout ça avec brio !

Nous avons notre personnage principal Zoey, que l’on pourrait presque distinguer en deux personnages différents : la Zoey humaine, et la Zoey vampire en devenir, novice à la Maison de la Nuit.

La Zoey humaine est une ado comme il en existe beaucoup, qui a une meilleure amie trop portée sur les ragots, un futur ex petit-ami qui est le stéréotype total du sportif idiot, une mère qui ne voit que par son beau-père, ou devrais-je dire son « beauf-père » comme elle s’amuse à le dire (ce petit surnom m’a un peu fait penser à Queen Betsy et sa belle-monstre). 

Pour ma part, j’ai préféré Zoey après qu’elle ait été marquée et ait intégré la Maison de la Nuit. Elle a du caractère, elle ne se laisse pas démonter, elle est plus forte, et est un peu plus adulte aussi je trouve. Et puis, elle trouve là-bas un nouveau groupe d’amis, avec lesquels elle va lutter contre une chipie exécrable, imbuvable, et jalouse à souhait, et elle va rencontrer le beau et intrigant Erik Night (pourquoi dès qu’ils sont beaux à tomber, ils s’appellent tous Eric/Erik ? :P)

D’ailleurs, en écrivant ces lignes, je me suis fait cette réflexion (et je ne sais pas si l’auteure l’a fait exprès ou non) que la vie humaine de Zoey a l’air un peu misérable à côté de sa vie à la Maison de la Nuit, et que sa Transformation est surement une des meilleures choses qui lui soient arrivées.

Niveau vampirisme, on est loin du vampire classique puisque si le soleil leur est douloureux, il ne les carbonise pas, ils supportent très bien l’ail, peuvent se regarder dans un miroir, mais le fait le plus marquant reste qu’ils ne possèdent pas de crocs.

De plus, à première vue l’histoire n’est pas très originale, parce qu’on a une héroïne qui est doté d’immenses pouvoirs, à qui il arrive des choses qui ne devraient pas se passer avant sa 4ème année, qui est de ce fait spéciale, et que, évidemment !, on a le plus beau garçon du pensionnat qui s’intéresse à elle, MAIS !! l’idée que les vampires ne le deviennent pas, comme ça, du jour au lendemain, et d’une école qui aide, éduque et prépare à la transformation en vampire est tout à fait intéressante ! Qui plus est, il y a certains novices qui ne supportent pas la transformation et qui en meurent, les interactions avec la déesse Nyx, la personnification de la nuit, déesse des vampires, etc.

La seule chose qui m’ait vraiment dérangée et pas intéressée dans cette histoire, ce sont les rituels… Ils reviennent bien trop souvent à mon goût, surtout qu’il s’agit toujours quasiment du même rituel qu’on retrouve 3-4 fois à la suite, et qui est décrit dans les détails à chaque fois… Je pense qu’une seule description aurait suffit parce qu’au bout d’un moment ça devient vraiment lourd, très répétitif, et, comme ils se suivent, on a l’impression de lire et relire la même chose…

Par contre, parallèlement à ça, l’auteure a mis en place comme une seconde histoire, très intrigante, pleine de mystère, il se passe des choses très étranges dans ce pensionnat…

Pourquoi la marque de Zoey n’est pas une marque de novice mais une marque de vampire adulte ?

Que se passe-t-il avec les élèves qui ne supportent pas la Transformation ? Meurent-ils réellement comme le prétend Neferet ?

Qu’a vu Aphrodite dans sa vision qui l’a autant effrayée ?

La façon dont est tournée la fin nous fait sentir que ce n’est pas la fin, ce n’est que le commencement.

Je pourrais en dire encore des tonnes et des tonnes au sujet de ce livre mais le but n’est pas de vous raconter toute l’histoire, donc je n’en dirais pas plus. (Rassurés ? ;D)

En bref, j’ai beaucoup aimé l’intrigue, les personnages, la Maison de la Nuit et ses mystères =D J’ai eu un peu plus de mal avec la répétition des rituels, j’ai trouvé l’histoire un peu « classique » au sens où j’ai eu un sentiment de « déjà lu », je lui reproche aussi un peu son côté cliché, et malheureusement pour moi, il ne m’a pas assez happée pour me donner envie de lire la suite.

Cependant, même s’il n’a pas su me séduire, ce roman cumule quand même pas mal de points positifs, et je vous le recommande si vous êtes jeune ou aimez les livres jeunesse, que vous aimez les histoires de vampires mêlées de romance et qui présentent une véritable intrigue !

PC CAST_01 Marquée + infos

J’ai lu ce livre dans le cadre de ce challenge :

Citations :

Aie confiance en toi, et tu trouveras un moyen. Mais, rappelle-toi, l’obscurité n’est pas toujours synonyme de mal, tout comme la lumière n’apporte pas toujours le bien.

Combien y avait-il de jolies blondes dans cette école ? Ils auraient dû fixer un quota !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s