Publié dans Chronique

Germ~iN~es[SENS]ce

Résumé :

Des cerveaux programmés comme des ordinateurs…

L’autodestruction d’un dieu du rock…

Un vampire en crise d’identité…

Une amitié haute en couleur…

Un amour au-delà des sens…

Un vengeur masqué raté…

 

J’aime à dire que la germinescence est à l’imagination, ce que la germination est à la graine. L’éclosion et la croissance d’une plante qui se ramifie pour s’épanouir. Voici six histoires courtes pour nourrir votre imagination, pour planter le germe qui ne demande qu’à fleurir dans l’essence et les sens de votre esprit.

Mon avis :

Six histoires riches en émotions, et bien qu’elles ne m’aient pas toutes frappée avec la même force, je me suis régalée à lire ce recueil !

Le Bug Humain : dans un monde où les libertés individuelles ont disparu, dans lequel les êtres humains sont programmés comme des machines, quel espoir reste-t-il ?

Etant moi-même une scientifique, je dois dire que j’ai particulièrement aimé Le Bug Humain, qui traite des avancées technologiques, de la robotisation, et aussi (et surtout) du cerveau, que j’ai étudié dans ma formation, et qui se trouve être un domaine que j’affectionne énormément.

La nouvelle est extrêmement bien écrite, et on peut vraiment imaginer un tel monde dans un futur relativement proche. On peut se demander vers quel avenir nous nous dirigeons, et si un monde de ce genre venait à se mettre en place, quel serait l’intérêt d’une telle vie ? (bien que techniquement, je ne suis pas certaine qu’on se rende compte que l’on se soit fait « robotomisé »).

Cette nouvelle m’a rappelé une citation de Rabelais qu’un de mes professeurs énonçait souvent : « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme ». La lecture est fluide et, même si l’action se passe dans le futur, on arrive bien à comprendre comment les choses se sont passées grâce à des passages mis sous forme d’extraits de journal intime ou d’articles.

V.M. Location : un super héros avec des hauts et des bas, et dont le plus féroce ennemi n’est autre que lui-même. Voici venu le Cleaner. Préparez-vous à passer à la machine.

V.M. Location m’a fait sourire avec son héros vengeur pas comme les autres. Peut-être parce que, comparé aux autres super héros de chez Marvel et DC Comics, ce héros-là est simplement humain. Il n’a pas d’autres pouvoirs que sa seule volonté et son sens de la justice. Un peu comme Batman, mais la fortune, la batmobile et le succès en moins. Et une Mme Von Batrista et son kiki en plus. Alors, forcément, il s’apitoie un peu, le héros, au point qu’on le prendrait à s’y méprendre pour un zéro. Avant qu’il ne prenne conscience qu’on ne peut pas gagner à tous les coups. Qu’il arrive qu’on se fasse botter l’arrière train et qu’on se retrouve au tapis, si, si, même les héros ! Mais que l’important, c’est de ne pas y rester. Au tapis, je veux dire. Une belle leçon de vie !

L’ennemi dans la glace : « Qui suis-je ? » C’est la question que se pose ce personnage aux dents longues et cette femme aux multiples facettes.

Dans L’ennemi dans la glace on retrouve un vampire qui, de par son absence de reflet, ne sait plus qui il est. J’ai beaucoup aimé le fait que les personnages deviennent narrateur chacun leur tour, et j’ai trouvé intéressant que le premier s’interroge sur son identité d’un point de vue physique car il n’a pas de reflet, tandis que la seconde se sent perdue d’un point de vue psychique à cause de tous les rôles qu’elle a interprété. Malgré cela, c’est l’histoire avec laquelle j’ai le moins accroché, je ne saurais pas dire pourquoi, mais je n’ai pas réussi à entrer dedans.

Dans l’Ombre d’un Géant : Un chanteur incompris, dévasté par la maladie de son ami.

Dans l’Ombre d’un Géant nous raconte l’histoire d’un groupe de rock qui se sépare et dont le chanteur continue sa carrière en solo. Musique, médiatisation, mais aussi maladie, puisque si les rumeurs et les médias laissent entendre que le chanteur est responsable de cette séparation, on apprendra par la suite qu’elle est en réalité due à la maladie d’un des membres. Quant à l’autodestruction du chanteur, on pense en premier lieu qu’elle résulte de la colère et des critiques des fans, qui le méprisent puisqu’ils le pensent responsable de la dissolution de leur groupe favori, puis on comprend qu’il s’en veut de ne pouvoir rien faire pour son ami, et qu’il donnerait n’importe quoi pour échanger sa place avec la sienne, et c’est comme s’il se punissait de son impuissance. « Chaque jour que Dieu fait, j’essaie de m’attirer les foudres de cette injustice. Pourquoi lui est ici à crever, alors que je poursuis ma carrière ? ». Ce n’est pas facile d’être celui qui part, ça ne l’est pas plus d’être celui qui reste… J’ai trouvé cette histoire très touchante et très émouvante.

LIS-MOI : Deux êtres torturés. Un amour hors du commun. Un drame romantique digne de Roméo et Juliette.

Les 2 dernières nouvelles sont celles qui m’ont le plus touchée. LIS-MOI, qui est la plus longue du recueil, nous raconte une histoire d’amour tragique, tant passionnée que destructrice. On y rencontre Christian, qui est muet, et Evangeline, qui elle est aveugle… Ils vont apprendre à communiquer à leur manière, qui est loin d’être la meilleure qui soit pourtant. A tel point que c’est ça qui va les séparer. Car pour protéger Christian de lui-même, il faut le placer en isolement, loin d’Evangeline. Mais le lien qui les unit est déjà trop fort… J’ai ressenti beaucoup d’empathie pour ces personnages, qui veulent surmonter les obstacles et affronter leurs difficultés, malgré tout ce qui les sépare, par amour, pour être ensemble, jusqu’à la mort. C’est très beau, et en même temps si triste…

Arc-en-ciel en braille : Un homme invente un ingénieux système pour apprendre les couleurs à son ami aveugle…

Et pour finir, dans Arc-en-ciel en braille nous suivons un narrateur aveugle, qui, lorsqu’il va chercher son chien, se pose la question de savoir de quelle couleur il est. Mais comment lui décrire les couleurs, à lui qui ne voit pas ? C’est en cherchant une réponse que son meilleur ami va trouver LA solution. S’il ne peut voir les couleurs, qu’à cela ne tienne, il les lui fera ressentir ! Une magnifique histoire d’amitié, soulignée par un texte vraiment fort et poétique.

En bref : si je devais classer ces nouvelles par ordre de préférence, de ma préférée à celle que j’ai le moins aimée, ce serait d’abord LIS-MOI et Arc-en-ciel en braille ex-aequo, Le Bug Humain, Dans l’Ombre d’un Géant, V.M. Location, et L’ennemi dans la glace, néanmoins elles valent toutes le coup d’être lues. J’ai vraiment passé un agréable moment avec ce petit recueil. Une excellente découverte ! ^^

 Mathieu GUIBE_Germinessence+infos

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s