Publié dans Chronique

Les étoiles s’en balancent

Résumé :

Dans une France plongée dans la violence, la famine et la misère, Tom Costa fait ce qu’il doit pour survivre ; à bord de son petit avion, il chine et glane sa subsistance. Et, dès qu’il peut, il fonce la retrouver, elle, San, sa douce, sa lionne.

Mais bientôt, venu du Nord, un péril bien plus grand que les hordes de chiens sauvages ou les hors-murs le guette : une invasion a commencé, et les Villes-Etats tombent les unes après les autres…

Pour contrer cette menace, le vagabond du ciel va devoir former une escadrille de choc. Il pourra compter sur une poignée de têtes brûlées, parmi lesquelles Miki, le petit mécano, et Cheyenne, l’insoumis. Ensemble, ils devront tout mettre en oeuvre pour sauver leurs miches et ce qu’il leur reste de toit… tandis qu’au dessus d’eux, les étoiles s’en balancent !

Mon avis :

Pour le premier livre que je vais vous présenter, j’ai choisi Les étoiles s’en balancent, de Laurent Whale, aux éditions Critic.

Il s’agit d’un auteur que je ne connaissais pas du tout, et que j’ai découvert, un peu par hasard, au Salon du Livre de Paris de cette année. J’avoue que je ne m’y serais jamais intéressée si l’auteur ne l’avait pas si bien présenté, et tout ça à cause de la couverture, qui est certes très belle, mais sur laquelle on peut distinguer des sortes de soldats, des armes, un avion, etc. Enfin bref, sur le coup je me suis dit « Ouh là ! Ce livre, ce ne sera pas pour moi, ça ne va pas me correspondre, je ne vais pas accrocher… » Mais bon, l’histoire avait l’air sympa, du coup, je me suis quand même laissée tenter. Et j’ai eu bien fait, car franchement, ce bouquin s’est révélé être une très agréable surprise, et j’ai réellement adoré ce livre.

On se retrouve en 2065, dans une France dévastée, où la famine et la misère sont reines, et où seules subsistent quelques Villes-Etats, telles que Melun, Meaux, ou encore Pontault.

C’est de cette dernière qu’est issu notre héros, Tom Costa, qui se trouve être un des derniers hommes à savoir piloter. Il y vit avec ses amis, Armand et Miki, alias Le Kid, qui est comme un frère pour Tom.

Un jour, en revenant de Melun où il rendait visite à sa bien-aimée San, Tom rencontre un problème avec son ULM et il se crashe en pleine nature. Il doit alors faire le reste de la route jusqu’à Pontault à pieds, avec sa cargaison de troc sur le dos, en évitant les Hors-Murs qui rôdent autour de la ville, ce qui n’est pas si évident. Il ne tarde pas à se faire tabasser et voler sa marchandise.

Peu de temps après cette mésaventure, le maire de Pontault le charge d’une mission : se rendre à Meaux pour y former des pilotes, en échange de quoi, la ville de Meaux leur cédera des avions et autres armements.

Mais, une fois sur place, Tom va se rendre compte que les choses sont bien plus compliquées que ça. Bien décidé à découvrir ce qu’on lui cache, il va se retrouver au cœur de l’affrontement, face à des ennemis sans pitié, et qui ne sont pas toujours ceux qu’on croit. Bref, je ne vous en dis pas plus, histoire de ne pas tout vous révéler non plus. ^^

Comme je le disais plus haut, j’ai beaucoup aimé ce roman, il se lit facilement, il transmet pas mal de choses, on ressent pas mal de choses également, les personnages sont attachants, on les aime, on les déteste pour certains, mais on n’y reste pas indifférent.

L’histoire est très prenante, il y a pas mal d’action, on n’a vraiment pas une seconde pour respirer !

Et puis la fin était VRAIMENT inattendue ! Un des derniers chapitres m’a mise tellement en colère, j’avais juste envie d’envoyer valdinguer le bouquin, c’est pour dire…

Un autre point que j’ai beaucoup apprécié, c’est que pour une fois, l’histoire se déroule en France, et plus précisément en Ile-de-France, qui se trouve être la région dans laquelle je vis. Melun, j’y suis née, j’y ai vécu étant petite ; aujourd’hui, je vis à environ 30 minutes de Provins, Meaux n’est pas très loin non plus… Je veux dire, ce sont des lieux que je connais visuellement, et c’était vraiment super facile pour moi de me représenter les lieux tels que Laurent Whale les a imaginés en 2065, en sachant déjà ce à quoi ressemblent ces lieux aujourd’hui. Je me suis identifiée un peu plus aux personnages et à cette vie post-apocalyptique. C’était presque comme y être.

Le seul petit bémol pour moi, ça a été tout le vocabulaire et les détails autour des avions, des blindés et des armes, pour la simple et bonne raison que je n’y connais absolument rien dans ces domaines-là ! Du coup, au début, j’avais un peu de mal à me représenter tout ça… j’ai dû demander à mon frère qui fait de l’air-soft et qui possède pas mal de répliques de m’éclairer un peu, pour les armes du moins, donc merci frérot, grâce à toi j’ai pu visualiser un peu mieux les choses. Pour le reste, j’ai laissé jouer mon imagination.

Voilà, donc en conclusion, je dirais que c’est un excellent roman, j’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à le lire, et si vous aimez les romans d’anticipation, remplis d’aventures et d’action, n’attendez pas, c’est vraiment un très très bon livre, et je le conseille bien volontiers !

Laurent WHALE_Les etoiles s'en balancent+infos

Je vous en parle en vidéo :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s