Publié dans Challenges, Chronique

Le Tricycle Rouge

Δ Résumé Δ

Noah Wallace est un homme usé, l’ombre du brillant profileur qu’il était jusqu’à ce qu’un accident lui enlève à la fois sa femme et sa carrière. Mais un appel téléphonique va le contraindre à reprendre du service. Son ami et ex-coéquipier Steve Raymond a besoin de lui. Une carte postale trouvée sur le lieu d’un crime atroce au Canada l’implique directement et la ramène à une série de meurtres commis cinq ans plus tôt. Tout porte à croire qu’un serial killer présumé mort, le Démon du Vermont, est de nouveau à l’oeuvre. Dans le même temps, à New-York, la journaliste-blogueuse Sophie Lavallée enquête sur un reporter disparu dans les années soixante-dix. Et si les deux affaires étaient liées par le même sombre secret ?

Δ Mon avis Δ

J’ai décidé de sortir ce livre de ma pile à lire pour le challenge The Black November organisé par Séverine de « IlEstBienCeLivre« , qui se déroule durant tout le mois de novembre et qui consiste à lire des thrillers correspondant à un thème donné chaque semaine.

Le thème de cette première semaine était les thrillers avec serial killers, et mon choix s’est porté sur ce livre-ci puisque l’intrigue y tourne autour du profileur Noah Wallace et du tueur en série le Démon du Vermont.

Bon, je vous le dis tout de suite, je ne suis pas tout à fait d’accord avec le fait qu’il soit classé « meilleur thriller français », mais je ne peux pas non plus nier que c’est vraiment un excellent bouquin !

Il y a quand même du niveau, et si on prend en compte le fait qu’il s’agisse d’un premier roman pour cet auteur, on peut s’attendre à du lourd pour les prochains je pense. 😀 

Mon principal problème avec ce livre, ça a été le nombre de personnages… Franchement, au début, je m’y perdais pas mal… J’ai déjà pas une mémoire des noms exceptionnelle, mais si on m’en balance une dizaine en seulement quelques pages, c’est clair que je m’y perds, et devoir retourner plusieurs pages – voire chapitres – en arrière pour vérifier qui est qui, pour être sure de bien suivre l’histoire, c’est pas terrible, et du coup j’ai quelquefois peiné à me laisser imprégner par l’histoire et l’atmosphère, et j’ai trouvé ça un peu dommage…

Dommage en effet, car ceci mis à part, c’est une bombe ! Genre le livre super addictif avec une intrigue bien complexe mais archi bien ficelée qui fait que tu t’ennuies pas une seconde et, cerise sur le gâteau, que tu devines pas le dénouement avant la fin, avec en plus des tonnes de rebondissements et des personnages principaux hyper bien construits, attachants et même intrigants, et une fin cliffhangeresque de folie, tu vois le genre ? 😉 

En bref, pas le coup de coeur pour moi, mais tout de même une super lecture qui envoie du pâté, excellent premier livre d’un auteur très prometteur, à suivre ! 😀 

couv41525084.jpg
Auteur : Vincent Hauuy

Edition : Hugo & Cie

Publication : 18 mai 2017

Pages : 492

Prix : 19,95€

ISBN : 978-2-7556-3342-9

Je ne disais rien. J’ai commencé à me taire un beau jour de janvier, quand les mots se sont mis à manquer, quand j’ai réalisé combien le langage est impuissant face à la profondeur, la complexité des choses. On se croit intelligents avec notre don de parole mais au final on ne sait jamais quoi dire lorsque les pires choses arrivent.

Rien ne se perd, de Cloé Mehdi

Publié dans Challenges, Chronique, Coup de coeur

Le souffle de Midas

Ω Résumé Ω

Le jour où une inconnue rend son dernier souffle dans mes bras, je sais que ma vie paisible d’étudiante ne sera plus jamais la même. Au lendemain du drame dont j’ai été le seul témoin, aucune trace du crime n’a été retrouvée, tant et si bien que tout le monde me pense folle, moi la première. Seul un homme me croit, Angus Fitzgerald, détective à la recherche d’une personne qui ressemble trait pour trait à la femme morte sous mes yeux.

Alors que ce mystère reste sans réponse, les objets que je touche se transforment en or. Et quand le bel Angus me narre le mythe antique de Midas, ce roi grec qui changeait tout en or, je comprends qu’il en sait bien plus sur ce qui m’arrive. Et aussi sur les dangers qui me menacent. Pour moi, le plus imminent est juste là, dans mes mains. Parce que si pour le détective, je suis bénie des Dieux, je ne vois en ce pouvoir qu’une malédiction…

Ω Mon avis Ω

Mesdames et Messieurs les lecteurs, ceci est bel et bien une Alerte Coup de Cœur ! ❤

Alors oui, je l’avoue en toute honnêteté, il y a une petite partie de moi qui a acheté ce roman parce que c’est lilibouquine qui l’a écrit, mais j’étais AVANT TOUT très curieuse de découvrir enfin cette histoire dont elle nous parlait régulièrement dans ses vidéos, et que j’avais déjà commencé à lire sur Wattpad. 😛 

Déjà à ce moment-là, je trouvais ça super addictif, mais le problème avec Wattpad, c’est que je lisais sur mon téléphone et que ça me filait des migraines atroces… du coup j’ai préféré arrêter et désinstaller l’appli. 

Malgré ça, je me suis quand même toujours demandée comment se terminait cette histoire, du coup vous imaginez bien que dès que j’ai appris la sortie de la version papier, en plus d’être super heureuse pour Lili, je me suis jetée dessus tel un chien sur un os à ronger. D’autant plus que… on en parle de cette magnifique couverture ? 😍

Bilan des courses : je l’ai dévoré en même pas une journée ! 😍 

J’ai adoré que ce soit différent de la version en ligne, ça m’a donné l’impression de redécouvrir totalement cette histoire, et je me suis totalement laissée emporter dans cet univers nimbé de mythologie grecque, qui change un peu de ce qu’on a l’habitude de voir (parce qu’au final ce n’est pas un « thème » si répandu que ça dans ce genre de littérature), remise au goût du jour, et qu’Alison a su s’approprier et développer de la façon dont elle le souhaitait. Et croyez-moi ça donne un truc plus que pas mal 😁 

Si on ajoute à ça la qualité du style d’écriture, la richesse du vocabulaire, des personnages qui dépotent, et des références très culture/geek tout au long du récit, ça ne pouvait que fonctionner (en tout cas sur moi). 😛

Et pour finir, je mentionnerais juste le fait que le cliffhanger ouffissime de la fin m’a fait pousser un cri de frustration sur mon canapé, qui a fait sursauter mon chéri (lui-même à l’autre bout du canapé), et que j’ai dû lui expliquer que « non en fait c’est rien de grave, c’est la fin du livre… » 😉 Pour vous dire à quel point j’étais à fond !

Bref, je ne peux que vous encourager à découvrir ce roman et Alison en tant qu’autrice parce que croyez-moi, ça veut le détour ! ❤

Et Lili si tu passes par là, sache que j’attends le tome 2 avec une immense impatience ! 😀 

Autrice : Alison Germaincouv37218963

Edition : Editions du Chat Noir

Publication : 31 octobre 2017

Pages : 272

Prix : 19,90€

ISBN : 978-2-37568-053-7
c2_orig
Cette lecture s’inscrit dans le challenge Littérature de l’Imaginaire

 

Publié dans Challenges

Défi PKJ Novembre

Les 30 choses à réaliser au mois de novembre :

1) Lire un tome 2.

Prévu avec W3, tome 2 : Le mal par le mal, de Jérôme Camut & Nathalie Hug, et/ou Gardiens des Cités Perdues, tome 2 : Exil, de Shannon Messenger.

2) Lire un PKJ.

3) Le nom de l’auteur est écrit en jaune sur la couverture.

Validé avec Le Carnaval aux Corbeaux, d’Anthelme Hauchecorne.

4) Parler du #défiPKJ sur les réseaux sociaux.

5) Lire un livre qui se passe au moins partiellement en novembre.

Validé avec Rien ne se perd, de Cloé Mehdi.

6) Le narrateur n’est pas le héros/l’héroïne.

7) Partager son avis sur un livre PKJ avec PKJ.

8) Lire une scène où il y a du brouillard.

9) Le nom de l’auteur est un pseudo.

10) Un des personnages parle avec un accent.

Validé avec Le tricycle rouge, de Vincent Hauuy (québécois).

11) Une scène se déroule dans le noir.

Validé avec Rien ne se perd, de Cloé Mehdi.

12) Lire un échange de dialogues qui vous a beaucoup plu.

13) Lire un livre qui délivre un message positif.

14) Lire un livre qui évoque au moins une des deux Guerres mondiales.

15) Lire un auteur que vous n’aviez plus lu depuis au moins un an.

16) Participer à un événement livresque.

Prévu avec le Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil (29 nov. au 4 déc.).

17) Votre lecture ne se termine pas comme vous l’aviez imaginé.

Validé avec Le pacte d’Emma, de Nine Gorman.

18) Rencontre le mot « pluie » dans une lecture.

Validé avec Le Carnaval aux Corbeaux, d’Anthelme Hauchecorne.

19) L’auteure est une femme qui n’est pas américaine.

Validé avec Le souffle de Midas, d’Alison Germain.

20) Lire un best-seller.

21) Le titre de votre lecture commence par la première lettre de votre prénom.

Validé avec Le Carnaval aux Corbeaux, d’Anthelme Hauchecorne (parce que l’article défini il compte pas vraiment, si ? 😛 ).

22) Lire un livre que quelqu’un que vous connaissez a adoré.

Validé avec Entre deux mondes, d’Olivier Norek.

23) Lire plusieurs livres en même temps.

Check 😛 Je lis TOUJOURS plusieurs livres en même temps, en général j’ai toujours au moins un papier et un ebook, comme ça la journée dans mon canapé je lis papier, et le soir ou dans les transports je passe sur liseuse. 😉 

24) Un des personnages doit surmonter une souffrance (physique ou psychologique).

Validé avec Le tricycle rouge, de Vincent Hauuy.

25) Lire au lieu de dormir.

Validé.

26) De tout le livre, on ne voit jamais le héros manger.

27) L’intrigue se passe en partie à la montagne.

28) Le livre fait entre 400 et 450 pages. Point bonus s’il fait précisément 426 pages.

29) La couverture du livre correspond parfaitement à son contenu.

30) Un des personnages porte un prénom que vous aimez beaucoup.

Validé avec Le souffle de Midas, d’Alison Germain (Louise).

Publié dans Un pas vers le Zéro Waste

Le Zéro Waste, on en parle ?

Les gens sont complexes et ont des tonnes de facettes différentes. Vous venez lire ce blog parce que, comme moi, vous êtes lecteurs, mais on ne pas vous définir uniquement par ce point, et moi non plus. Je suis passionnée de lecture, oui, mais pas que…

C’est d’ailleurs pourquoi j’avais créé, il y a quelques temps, une autre rubrique sur le tricot, qui est une activité que j’aime également beaucoup pratiquer, et qui me tient particulièrement à coeur puisque c’est ma mamie qui me l’a apprise quand j’étais plus petite, et c’est quelque chose que j’aime partager avec elle.

Aujourd’hui, je reviens vers vous avec une nouvelle rubrique qui me tient aussi à coeur puisqu’il s’agit de notre avenir et de protéger notre planète : le Zéro Waste. Vous avez surement déjà entendu parler du livre Zéro déchet, de Béa Johnson, ou vous l’avez déjà très probablement déjà vu en librairie. Je vous arrête tout de suite, je ne suis pas ici pour faire sa pub, déjà parce que je pense qu’elle n’a pas besoin de moi pour ça, et puis parce que, ce fameux bouquin dont tant de gens parlent, je ne l’ai pas lu (mais c’est prévu…) 😛

« Mais pourquoi tu nous en cause alors ? » Parce qu’il y a quelques années de ça, j’avais vu un reportage sur les déchets où apparaissait Béa Johnson (je vous le pose , si ça vous intéresse et vous invite fortement à le regarder), et ça m’a fait prendre conscience que si on continue dans cette voie-là, à faire autant voire plus de déchets, avec le nombre grandissant d’êtres humains sur Terre, à un moment donné ça ne va plus être possible tout simplement… et le problème c’est que ça n’a l’air de ne plus choquer personne ! Du moment que ce n’est pas sous nos yeux ou sous notre nez, on se laisse endormir et on continue, sauf que quand on regarde The Island et qu’on voit à quel point les plages d’îles inhabitées sont dégueulasses, remplies de déchets, et que personne ne se dit qu’il y a un problème, MOI ça me choque. Mais ce documentaire m’a aussi fait prendre conscience que c’était possible de faire autrement.

Enfin bref, n’ayez crainte braves gens, cette nouvelle catégorie n’a pas pour but de vous faire la morale, ce serait malvenu étant donné que moi-même je me dirige  vers le zéro waste mais je n’y suis pas encore, parce que moi-même j’y vais petit à petit, et que certaines choses ne sont pas encore possible pour moi, mais je voulais juste vous ouvrir les yeux, vous faire prendre conscience du problème, vous montrer à quel point c’est facile de changer quelques petits trucs dans votre quotidien, et partager avec vous mes tests, concluants ou non, et mes changements d’habitude dans cette direction. C’est vraiment quelque chose que j’ai envie de partager avec vous, et d’ailleurs je suis ouverte à tout conseil et discussion si le coeur vous en dit. 😀

Je vais donc terminer cet article avec un tout premier conseil, vraiment simple et sans impact sur votre vie, oui oui oui !

Quand vous faites vos recherches internet, la grosse majorité d’entre vous passe par Google, Bing, ou autre gros moteur de recherche. Je vous propose à partir d’aujourd’hui de faire vos recherches sur Ecosia, qui récupère l’argent des publicités lors de vos recherches et l’utilise pour planter des arbres sur plusieurs sites dans le monde. Pour vous, c’est totalement gratuit et ça ne change rien, c’est exactement pareil que pour une recherche Google. Si vous voulez en savoir plus avant de vous lancer, je vous laisse vous renseigner par ICI. 😉

Sur ce, bonne continuation chers amis, et à bientôt dans un nouvel article. ❤ 

Publié dans Challenges, Chronique

Noir dehors

Résumé (Time 0_00_00;04)

Ce que j’en pense…

Je remercie d’abord les éditions J’ai Lu pour m’avoir permis de découvrir ce livre.

En effet, c’est le premier que je lis de cette auteure donc j’y allais en totale découverte. 😉

J’ai beaucoup aimé le fait que Valérie Tong Cuong fasse se rencontrer des personnages qui ne se seraient pas rencontrés dans un autre contexte, qui viennent de milieux différents, qui en ont bien bavé chacun à leur façon. Je me suis d’ailleurs beaucoup attachée à ces personnages, qui ont réussi à me toucher par certains de leurs aspects, même si j’ai été un peu dérangée quand même par l’attitude de Naomi, que j’ai trouvée peu crédible au vu de son passé… J’ai particulièrement aimé le fait qu’ils soient plus complexes que ce qu’on pourrait croire de prime abord, et le message qui s’en dégage, à savoir ne pas juger les gens sur leur apparence ou leur métier, qu’il y a toujours quelque chose derrière la surface, et que les gens ont pleins de facettes différentes, il ne faut pas s’arrêter sur une seule.

Quoiqu’il en soit, c’est un roman certes très court, mais fort en ressenti, puisque cette panne de courant va engendrer des situations qui vont faire un peu cogiter nos personnages et les faire remettre leur vie en question.

Seul petit hic, on n’apprend jamais pourquoi Simon est persuadé que Naomi est quelqu’un d’autre tout au long de l’histoire, et j’aurais bien aimé en savoir un peu plus sur ce point…

En bref, une lecture plutôt bonne, agréable, super bien écrite, mais dont l’histoire ne restera pas dans ma mémoire. A lire si vous êtes fan de contemporain, de Valérie Tong Cuong, ou si vous voulez faire une jolie découverte. 🙂 

Sans titre 1